Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2014

ESPERANZA de Zanina Mircevska

aff.esperanza.jpg

Vingtième THÉÂTRE

7, rue des Plâtrières

75020 PARIS

 

(M° Ménilmontant)

 

Loc. 01 43 66 01 13

 

 

Du mercredi au samedi à 21h.30

dimanche à 17h.30

 

(relâche lundi et mardi)

 

 

Mise en scène : Patrick Verschueren

 

Avec Sébastien Albillo, Olivier Cherki, Rebecca Finet en alternance avec Elsa Tauveron, Gersende Michel, Maya Vignando et David Van De Woestyne.

 

Esperanza-2.jpg

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgEntrée en fanfare (côté salle) pour démarrer cette farce en 19 tableaux. ( Pardonnez du peu )

Il faut dire que le projet était ambitieux puisque le but n'était rien moins que de " revisiter ce que l'histoire humaine a pu charrier comme figure de la mort, criminels et génocidaires " Oupss ! avec un tel programme, une soirée n'y suffirait pas. N'importe, grâce à cette joyeuse perspective ... embarquons sur ce paquebot transatlantique, remake de l'Arche de Noë, mais destinée cette fois, à ceux que l'on nomme " humains " (sic) et à toutes les tares qu'ils véhiculent : Criminels de guerre, financiers sans scrupules bref, tous les prédateurs de l'Europe sont ici évoqués (pour ne se limiter qu'à cette partie de la planète terre.) 

On pense immédiatement au Titanic bien sûr. Les passagers en bons bourgeois décadents, s'amusent, s'empiffrent boivent et vomissent tels des invités de Marco Ferreri.

Bien entendu, ces mêmes passagers s'épient, se jalousent, se convoitent car le vent du large ne saurait les mettre à l'abri des travers de la vie en vase clos.

La noirceur du sujet transparaît derrière la drôlerie des situations toutes plus rocambolesques les unes que les autres. Musique, chansons, danses entretiennent une incroyable bonne humeur, l'histoire quant à elle n'étant qu'un salmigondis de faits divers mal digérés en une pseudo réflexion sur l'époque actuelle. Heureusement et afin de nous sauver du naufrage de ce bâtiment en perdition, signalons la double participation d'Olivier Cherky lequel nous offre un rôle de composition parfaitement maîtrisé (on peine juste à le trouver aussi affreux qu'il est décrit) et l'indéniable présence scénique de Rébecca Finet à la voix ample et à l'humour dévastateur.Rien que ces deux là suffiraient à justifier le déplacement.

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

Esperanza-1.jpg

( photos : Fabienne Rappeneau )

3339093885.jpg

14:30 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.