Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2013

Zelda et Scott, l'aventure des Fitzgerald de Renaud Meyer

Zelda-et-Scott-h.jpg


THEATRE LA BRUYERE

5, Rue La Bruyère

75009 PARIS


(M° St-Georges)


Loc. 01 48 74 76 99


www.theatrelabruyere.com


Pl. 22 à 38€


A 21h. du mardi au samedi

Matinée le samedi à 15h.


Texte et mise en scène : Renaud Meyer


avec Sara Giraudeau, Julien Boisselier et Jean-Paul Bordes


Heming-Zelda-Scott.jpg

 

La perfection n'existe pas au théâtre pourtant ici, nous n'en sommes pas loin. 

Or s'attaquer à un thème comme celui-là n'était pas une mince affaire tant fut tumultueuse la vie de ce couple mythique. 

Exalté sans doute par l'ampleur de la tâche, Renaud Meyer n'a pas eu peur et tant sur le plan de l'écriture que sur celui de la mise-en-scène, le résultat est là : superbe ! 

Texte enlevé (ô combien !) scénographie tout à la fois sobre et impressionnante, costumes élégants mettant encore plus en valeur les interprètes sans oublier la musique bien sûr ...

Bref, tout est là. 

Nous sommes immédiatement confrontés au gigantisme américain avec ce lit immense sur fond de gratte-ciel.

Côté jardin, l'incontournable petite table avec la machine à écrire vers laquelle Scott reviendra sans cesse malgré les sollicitations de Zelda ...

Le couple est amoureux et complètement fou, elle surtout qui est l'extravagance même ! Ils s'adorent, se chamaillent et vivent leur existence à 100 à l'heure.

Nous sommes au coeur des années folles et pour ces privilégiés, la fête est permanente. Pourtant l'orage ne va pas tarder à s'annoncer car Scott boit trop tandis que celle qu'il aime ne semble pas être d'une fidélité à toute épreuve.

Même Hemingway, le grand ami de Scott a du mal à résister à la belle ... 

Le climat va s'assombrir quand le trio aura quitté les Etats-Unis pour la Côte d'Azur où cette " génération perdue " a trouvé refuge. Gatsby-Scott s'alcoolise de plus en plus et bien sûr, écrit de moins en moins. La confiance en lui-même a disparu tandis que Zelda devient de plus en plus folle et ce n'est pas seulement une façon de parler. La dernière scène résumera avec tact quelle fin tragique fut la sienne.

Or cette pièce n'est nullement un drame bien au contraire mais plutôt une comédie joyeuse, une sorte de feu d'artifice comme fut leur vie aux meilleurs instants.

Les trois comédiens excellent dans leur rôle respectif. C'est donc un moment exceptionnel de théâtre comme il en est peu. Courez y vite ! 

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

les3-Cannes.jpg

( photos : LOT )


11:02 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.