Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2013

Et jamais nous ne serons séparés de Jon Fosse

THEATRE de l'OEUVRE

55, Rue de Clichy

75009 PARIS


(M° Pl. de Clichy)


Tél. 01 44 53 88 88


www.theatredeloeuvre.fr


A 20h.30 du mardi au samedi,

A 15h. le dimanche


Pl. 17 à 38€ -de 26 ans : 10€


 

Texte français : Camilla Bouchet et Marc Paquien

 

avec Ludmila Mikaël, Patrick Catalifo et Agathe Dronne


Jon-Fosse-1.jpg

 

Le temps d'une soirée, Jon Fosse par le biais de Ludmila Mikaël nous invite à partager la solitude d'une femme ...

Quelle différence y a t-il entre un abandon et un deuil ?

Pratiquement aucune, aussi ne saurons nous jamais si l'homme qu'elle évoque est mort ou parti en compagnie d'une autre, le résultat étant le même.

La pièce commence par un éclat de rire qui n'est qu'une forme de pudique sanglot.

Elle se persuade qu'il va venir, d'un moment à l'autre, que l'absence n'est pas définitive. Du reste tout est en place - comme avant - rien n'a changé, les meubles, les objets, cette vaisselle des jours de fête et ces très beaux verres, très fragiles ... Il va venir, elle s'en persuade, elle y croit.

Bel exercice de méthode Coué, traversé çà et là, de quelques doutes bien sûr, de quelques instants de lucidité, car son intelligence est intacte et puis elle se sait grande, forte et belle ! Pourquoi en ce cas, la vie l'aurait-elle vaincue ? 

La table est mise, une bouteille du vin qu'il aime, débouchée ... reste l'attente. 

Alors les images surviennent, les personnages prennent corps sous nos yeux et ce semblant d'explication nous est offert mais au final, n'expliquera rien.

Patrick Catalifo est l'absent omniprésent et Agathe Dronne, celle par qui tout est arrivé ?  

Ludmila Mikaël joue la sobriété, elle se veut rationnelle alors que le délire est bien présent et que les mots se répètent en boucle. Du reste, seul (e) ou accompagné (e) la vie ne se résume t-elle pas à une attente ?  

Je ne conseillerai peut-être pas cette pièce à ceux qui ont vécu ou vivent actuellement le même drame mais tous les autres peuvent bien évidemment y aller et même, y trouver du plaisir. Et puis en dépit de son pessimisme, Jon Fosse est un auteur mondialement reconnu, il est donc impossible d'ignorer cette pièce. Que vous aimiez ou non est ensuite une affaire personnelle mais interprétations et mise en scène sont irréprochables.

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

Jon-Fosse-2.jpg

( photos : Pascal Victor )

 

16:03 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.