Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2013

Docteur Glas d'après Hjalmar Söderberg

Dr_Glas.jpg


MANUFACTURE DES ABBESSES

7, Rue Véron

75018 PARIS


(M° Abbesses ou Blanche)

 

Loc. 01 42 33 42 03


www.manufacturedesabbesses.com


du jeudi au dimanche à 21h


jusqu'au : 27 OCTOBRE 2013

 

 

Adaptation : John Paval


Mise en scène : Hélène Darche


avec Sofia Maria Effraimsson (Helga Gregorius)


& John Paval (Docteur Glas)



 

Certes, ces moeurs appartiennent à une autre époque, du moins aimerait-on en être persuadés ! Une femme mariée, élevée dans la religion - selon ses propres dires - va tomber amoureuse d'un autre que son époux lequel de ce fait est transformé en repoussoir.

L'action se déroule en Suède, à Stockholm, au début du vingtième siècle. Ce drame n'a donc rien de préhistorique. L'époux en question est un pasteur plus très jeune, plus très beau alors que par ailleurs ... 

L'épouse désemparée va s'ouvrir de ses préoccupations au médecin de famille et solliciter son aide. Les âmes bien pensantes s'offusqueront de la tournure des événements et pourtant, pourrions nous parier que ce cas fut et reste exceptionnel ? 

Le roman dont est issu la pièce fit un tel scandale à l'époque que son auteur dut s'exiler, le sacro-saint mariage et le devoir conjugal (sic) qui en découle se trouvant ici battus en brèche.

Il n'était alors pas question de concevoir qu'il puisse y avoir viol entre époux ... En outre Helga piégée par ses convictions religieuses et la société ne saurait envisager un bénéfique divorce. 

L'adaptation théâtrale est conçue de façon atypique et contrastée, alternant la narration puisque nous découvrons l'histoire par le biais de confidences, par la lecture d'un journal, le tout agrémenté de scènes pour le moins parlantes. 

John Paval est un extraordinaire interprète à la palette riche en multiples expressions, le tout agrémenté d'un accent qui ajoute de la saveur au texte sans pour autant nuire à sa clarté. Il n'y a pas de jeu plus mobile que le sien. 

Sofia Maria Efraimsson à l'expression plus retenue (forcément) illustre de façon poignante ce besoin de passion trop longtemps contenu ...

La mise en scène d'Hélène Darche est tout à la fois précise et fluide : un vrai bonheur ! 

 

Simone Alexandre

 

www.theatrauteurs.com

Glas et Helga photo affiche entier couleur-1.jpg

( Photos : JC Nguyen )


09:34 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.