Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2013

A toi pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay

Groupés sur fauteuil-4.jpg


LE LUCERNAIRE

53, rue Notre-Dame des Champs

75006 PARIS


(M° Vavin ou N.D.des Champs)


Réserv. 01 45 44 57 34


www.lucernaire.fr


Du mardi au samedi à 19h.


jusqu'au : 6 JUILLET 2013


 

Adaptation et mise en scène : Christian Bordeleau


avec Cécile Magnet - Yves Collignon - Sophie Parel - Marie Mainchin

 

 

Dans l'obscurité, retentit la sonnette d'une porte d'entrée, puis les personnages vont apparaître par saccades, comme par le biais d'éclairs de flash or, chacun sait que les souvenirs s'impriment sur les photos prises ainsi (ou autrement) car c'est à un retour dans le temps auquel nous sommes invités de façon abrupte.  Michel Tremblay est un auteur à la puissante écriture et chez lui, les situations évoquées ont parfois, la force d'un boomerang. 

Deux couples vont apparaître sous nos yeux, le père, côté jardin et la mère, côté cour avec au centre, les deux filles lesquelles ne se sont pas revues depuis 10 ans.

Prises de becs pour le moins violentes et ô dérision ! (mais absolument pas par hasard) un tableau ressemblant à une enluminure, représente le Sacré-Coeur de Jésus : vision de sérénité sur fond d'orages.

Léopold le père, est alcoolique tandis que son épouse, Marie-Louise demande à la religion sinon de résoudre ses problèmes, du moins de l'aider à les supporter.  

Les deux soeurs sont aussi contrastées que leurs parents, l'une a hérité de la bigoterie maternelle et l'autre a pris ses cliques et ses claques pour se produire dans un quelconque " beuglant " situé sur la rive du fleuve, le St-Laurent.

Incompréhension totale de part et d'autre pour chaque génération. C'est le cirque ... la cage aux fauves !  Michel Tremblay passe la religion et la sexualité au rouleau compresseur et pour faire mal, ça fait mal mais on rit car le bougre a du talent.

Et puis il y a cette langue ... ces expressions imagées au possible et on constatera que même morts, certains peuvent être sacrément vivants ! Ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus car il faut absolument que vous les alliez découvrir - eux et leur histoire familiale.

Les comédiens sont tous formidables mais il faut ajouter une mention spéciale en direction de Yves Collignon dont les moyens d'expression sont exceptionnels. Aussi, croyez moi, ne perdez pas un seul instant, allez-y ! 

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

M.Tournier.jpg

( Photos : Jules Pajot)

 

19:23 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.