Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2013

L'Histoire du Tigre de Dario Fo

Tigre-2.jpg


MANUFACTURE des ABBESSES

7, rue Véron 75018 PARIS


(M° Abbesses ou Blanche)


Loc. 01 42 33 42 03


manufacturedesabbesses.com


A 21h les dimanche, lundi,

mardi, mercredi - Durée : 1h.


jusqu'au : 5 JUIN 2013


 

Adaptation : Toni Cecchinato, Nicole Colchat


Mise en scène et interprétation : Pierre-Marie Escourrou


 

Sur un espace aussi vide que celui des plaines chinoises après le passage des Seigneurs de la Guerre, quand ces derniers se prenaient pour les hordes d'Attila, (c.a.d. bien avant la Longue Marche) Pierre-Marie Escourrou aborde le sujet en nous narrant l'histoire-de-l'histoire ... du Tigre, lequel n'était pas de papier, bien que Dario Fo l'y ait couché. 

Napoléon clôtura sa carrière par la retraite de Russie tandis que Mao commença son ascension par la conquête à pied du pays. Pourtant la tâche fut aussi rude de part et d'autre, surtout pour la piétaille qui tombait comme à Gravelotte ... (oui, quand on parle de guerre, le temps est aboli alors au diable la chronologie !) 

Un soldat blessé, presque mourant, une jambe gangrenée, va - au prix d'un incroyable instinct de conservation - et après moult péripéties, trouver accidentellement refuge auprès d'une tigresse et de son rejeton. 

Mourant de faim (de trouille aussi) puis gavé de lait, il finira par reprendre des forces sous la langue cautérisante de l'omniprésente bestiole en question.

Qu'un auteur pour le moins anar' nous fasse vivre les péripéties guerrières d'un communiste bon teint, la démarche ne pouvait qu'être drolatique avec pour seul objectif : faire rugir le spectateur de plaisir. Force est de reconnaître, qu'on n'en est pas loin. D'autant qu'à quelques intonations soulignées par des mouvements d'épaules, j'ai cru revoir quelqu'un. Or, avec ses talonnettes cette Longue Marche vers le pouvoir n'était pas envisageable ! Aurais-je eu une hallucination ? Si m'en croyez, vous feriez bien d'aller vérifier sur place ...

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com 

 

Escourrou-2_modifié-1.jpg


17:31 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.