Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2013

super heureux ! de Silke Hassler

super-heureux-h.jpg


THEATRE LES DECHARGEURS

3, rue des Déchargeurs

75001 PARIS


(M° Châtelet)

 

Réserv 01 42 36 00 50


www.lesdechargeurs.fr


Pl. 24€ - T.R. 10 à 20€


du mardi au samedi à 19h.15


jusqu'au : 27 AVRIL 2013


 

(texte publié aux éditions thomas sessler verlag)


traduction : SILVIA BERUTTI-RONELT

 

mise en scène : JEAN-CLAUDE BERUTTI

assisté de ALIX FOURNIER

 

avec : VINCENT DEDIENNE et JULIE DELILLE


Durée : 1h.15



 

Les problèmes de voisinage ont à ce jour, inspiré plus d'un auteur ...

Ces deux là se sont croisés un jour dans l'escalier et pour l'un des deux, cela a fait " tilt " immédiatement. Il s'agit d'un jeune écrivain (du moins se considère t-il comme tel) qui n'a pas encore réussi à se faire éditer, ce qui, reconnaissons le, est banal.

Or la voisine de palier juste entrevue, commence à l'obséder et comme il se trouve qu'elle ne ferme jamais sa porte ... et bien, notre homme va débarquer sans crier gare. La jeune femme en question est au téléphone et la conversation en cours, très, très hot ! Il s'agit d'une apprentie-comédienne qui pour surnager financièrement s'est lancée dans la pratique du téléphone rose, alors forcément, lui demander de le dépanner en préservatif est la première idée qui lui est venue à l'esprit. ( on a le sens de l'à propos ou on ne l'a pas.) D'autant que, vu la nature de la conversation entendue, la dame peut difficilement s'offusquer et puis ça tombe bien car elle en a tout un stock. Bien évidemment, les choses ne pouvaient en rester là. Il y aura quelques fausses sorties - comme à l'opéra - agrémentées d'une multitude de confidences ... pas encore sur l'oreiller mais patience. 

Vincent Dedienne est très drôle dans ce personnage de loser congénital tandis que sa partenaire (Julie Delille) à peu près aussi paumée que lui, ne ménage pas ses efforts pour donner le change. Ce Roméo et cette Juliette nouvelle version sont certes, à des années lumière du romantisme classique, cependant, force est de reconnaître qu'ils ne s'en sortent pas si mal puisqu'il faut bien vivre avec son temps. 

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

super-heureux-A.jpg

( Photos : LOT)


 

14:03 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.