Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2013

Sancho Pança d'après Don Quichotte

Sancho-solo.jpg


AIRE FALGUIERE

55, Rue de la Procession

75015 PARIS


(M° Volontaires ou Pasteur)


loc. 01 56 58 02 32


depuis le 22 MARS 2013,

 

les vendredi à 21h

& dimanche à 17h.30


 

Texte de CERVANTES,

Montage, traduction et mise en scène : Geneviève ROZENTAL


Sancho-3.jpg

 

avec Sébastien Faglain (Sancho) - Sylvestre BOURDEAU ( Don Quichotte) - Marion AMIAUD (La Duchesse)



 

Voulant sans nul doute réparer une injustice, Geneviève Rozental s'est intéressée plus précisément au personnage de Sancho Pança plutôt qu'à son illustre maître et en a fait la vedette de l'histoire. Car enfin, que serait Don Juan sans Sganarelle, Laurel sans Hardy, Astérix sans Obélix et même Zorro sans le sergent Garcia ? 

Les " faire valoir " sont souvent aussi intéressants que les personnages mis en pleine lumière et sans eux du reste, peut-être que les dimensions des élus en seraient amoindries.  Enfin ! nous pouvons tout à loisir apprécier les qualités de cet écuyer gourmand et  quelque peu paresseux mais d'une fidélité à toute épreuve.

L'un ne pouvant exister sans l'autre, les voici donc, caracolant en notre direction, l'un fringuant et l'autre certes un peu poussif, en attendant que la duchesse fasse du serviteur un gouverneur au bon sens évident.

Les trois interprètes s'amusent comme des fous ! 

- Don Quichotte dont le cerveau avait des fuites apparaît la tête ceinte d'un casque aéré, pourvu d'un armement culinaire ce qui permettra sans doute à des esprits facétieux de dire que cette fois, il s'attaque aux moulins à café.( What else ? ...) 

- Sancho, à la panse omniprésente, au sourire jovial même quand il dort en digérant fera donc la navette entre cette gente dame qu'est la généreuse duchesse (accessoirement conteuse) et le preux chevalier dont il est question.

Certes, mieux vaut connaître l'histoire initiale pour apprécier cette aimable transcription or c'était visiblement le cas, puisque la salle s'esclaffait à intervalles réguliers.

La fable à valeur de parodie bon enfant devrait permettre à des familles de s'égayer tout à loisir. Par conséquent, allez y nombreux ! 

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

Sancho-5.jpg


14:08 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.