Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2013

Ménélas rebétiko rapsodie de Simon Abkarian (Création)

LE GRAND PARQUET

Jardins d'Eole

35, rue d'Aubervilliers

75018 PARIS


(M° Stalingrad / Riquet / La Chapelle (RER)


Station Vélib' et autolib' devant le théâtre.


Réserv. 01 40 05 01 50


billeterie@legrandparquet.net

www.legrandparquet.net


Pl. 15, 10, 5 & 3€


( Bar ouvert une heure avant chaque représentation.)


les mercredi, jeudi, vendredi, samedi & dimanche à 21h.


jusqu'au 3 février 2013

 

avec Simon Abkarian,

Grégoris Vassila (chant et bouzouki) - Kostas Tsekouras (guitare)


Texte : (Ménélas Rapsodie) édité chez Actes-Sud-Papiers.


 

Ménélas-2.jpg


 

Une femme peut-elle aimer successivement deux hommes de façon passionnelle jusqu'à n'en plus voir qu'un et renier le reste du monde ? ...

Tout homme voudrait se persuader du contraire, rester l'unique, l'irremplaçable. Ménélas abandonné par Hélène qui l'avait pourtant choisi entre tous, souffre les affres de l'amour déçu.

Pour écrire cette ode tragique, Simon Abkarian utilise un verbe et un style que beaucoup d'écrivains actuels peuvent lui envier. 

Loin d'être amoindri par la trahison, Ménélas sublime le souvenir de celle pour qui deux peuples ne tarderont pas à s'égorger, deux armées s'affronter afin que l'honneur d'un roi soit lavé de l'opprobre qu'il a subi. Mais avant ce cataclysme,  il n'est plus qu'un amant qui garde dans sa chair, dans son sang, le souvenir des caresses désormais prodiguées à un autre, qui a envie de hurler son désespoir ! Boire avec des amis, s'enivrer de chants, de danse et d'alcool reste son unique mode de survie. Pour ce faire, le comédien-auteur utilise le chant rébète, entendez par là, le blues de la Grèce, mode d'expression né dans le courant des années vingt qui, puisant dans ses racines orientales, exprime la révolte face aux trahisons, celles qui relèvent du crime d'honneur et des amours perdues. 

Deux musiciens-chanteurs l'accompagnent ici, partageant virilement avec lui, le verre de l'amitié ce, à maintes reprises car il faut beaucoup d'alcool pour noyer les sentiments qui surnagent en dépit de tout.  

Ce spectacle est également un hommage rendu à cette Grèce, berceau de notre civilisation, actuellement tant malmenée par un siècle indigne de son passé.

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

Ménélas-1.jpg

( photos : Natacha Koutoumpra )


13:41 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.