Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2012

Le lien d'Amanda Sthers

THEATRE des MATHURINS

(Petite salle)

36, rue des Mathurins

75008 PARIS


(M° Havre-Caumartin)


Loc. 01 42 65 90 00


www.theatredesmathurins.com


Tarif unique : 32€


du mardi au samedi à 21h

samedi, matinée à 16h.30



Mise en scène : Gérard Gélas


coproduction théâtre des Mathurins & théâtre du Chêne Noir


avec Chloé Lambert et Stanislas Merhar



 

La scénographie est réduite au strict minimum. Quelques cubes lumineux qui au gré de leur disposition se transformeront en un ou plusieurs sièges,voire un lit.

Rencontre entre Paul et Marie. Lui est provocateur, elle un peu guindée. Bien que partiellement de même origine ils appartiennent l'un et l'autre à des milieux sociaux différents. Une brusque disparition est à l'origine de ce face-à-face et peu à peu nous allons découvrir ce que fut leur vie jusqu'alors.


Le texte est tout à la fois drôle et cruel, répliques et situations vont se percutant. Ils sont beaux et complètement différents. Attirance des contraires ...

 

L'auteur(e) qui n'a pas froid aux yeux s'attaque ici à un tabou, l'inceste : un des derniers remparts de notre société. Pourtant, on nous a appris dans notre petite enfance que nous descendrions tous d'Adam et Eve ce qui (nécessité fait loi) a pu déclencher une certaine confusion des sentiments conjuguée puis combattue par le souci de pérennité de l'espèce.

 

Ces deux là avaient une image monolithique de leur père laquelle sera contrariée par la confrontation. Le spectre de la captation d'héritage viendra quelque peu contrarier les rapports comme presque toujours en pareille circonstance ... et l'ombre d'un Oedipe mal résolu fera le reste.


Cette pièce, sujet à réflexion est remarquablement servie par ses deux interprètes, Chloé Lambert et Stanislas Merhar et devrait en séduire plus d'un.


Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

attachment.jpg

(photo : Emanuele Scorcelletti)


 

 

 

14:30 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.