Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2012

Les Bonnes de Jean Genet

aff.Les-Bonnes.jpg


LE LUCERNAIRE

53, rue Notre Dame des Champs

75006 PARIS


(M° N.D.des Champs)


Réserv. 01 45 44 57 34


www.lucernaire.fr


du mardi au samedi à 18h.30


jusqu'au : 1er Septembre 2012



 

Pour être sans doute, la plus jouée de toute l'oeuvre de Jean Genet, cette pièce n'est pas la plus aisée tant les personnages sont complexes.

Serge Gaborieau et Armel Veilhan ont ici joint leurs efforts pour nous fournir leur vision de ces Bonnes nettement plus jeunes que celles qui inspirèrent l'auteur.

A peine sorties sinon de l'enfance, du moins de l'adolescence, Claire et Solange aiment se travestir et vouent à Madame l'admiration que seule peut engendrer l'inexpérience. Amour chargé de haine puisque leur condition sociale souligne la cruauté du sort. D'autant que si Madame est bonne pour elles, celle-ci ne se prive pas de les humilier en leur offrant des tenues somptueuses dont elle n'a plus rien à faire mais qu'elle leur reprendra ensuite ...

Les humiliations vont donc s'additionner, jusqu'à ce que la coupe peu à peu déborde. Viendra alors la machination. On peut à peine leur en vouloir ... elles sont si jeunes, témoignant de tant de vie confisquée ! 

Ici, le discours politique prend donc le pas sur la psychanalyse et c'est un choix délibéré. Le décor même est signifiant puisque se voulant zen, les deux lits pourront être assimilés à deux pierres tombales qui une fois rapprochées se couvriront de fleurs symboliques.

Les gants de caoutchouc ne seront pas nécessaires pour étrangler Claire, puisque la tisane empoisonnée négligée par Madame, remplira son office transformant le crime en suicide.

Les deux comédiennes, Marie Fortuit et Violaine Phavorin apportent leur fraîcheur et leur enthousiasme aux personnages des Bonnes tandis qu'Odile Mallet dans le rôle de Madame est sidérante de perfection.

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

avec-Madame.jpg

photo : Julien CAUVIN


10:38 Publié dans THEATRE | Lien permanent