Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2012

Démangeaisons de l'Oracle - Florent Trochel.

Oracle.jpgTHEATRE PARIS-VILLETTE

Parc de la Villette

75019 PARIS


(M° Porte de Pantin)


loc. 01 40 03 72 23


www.theatre-paris-villette.com


jusqu'au : 14 juin 2012


lun, mer, sam 19h30

mar, jeu, ven. 21h

 


Texte, réalisation et mise en scène,

Florent Trochel


Interprètes sur scène : Hugues Dangréaux, Fleur Sulmont, Eric Feldman


Interprètes du film : Hugues Dangréaux, Fleur Sulmont, Jean-Jacques Simonian, Sylvain Julien, Emmanuel Matte, Marie Piemontese


Musique : Olivier Mellano


 

Florent Trochel nous propose ici un spectacle complètement atypique alternant adroitement cinéma et théâtre. Certains objecteront que d'autres ont déjà conjugué ces deux modes d'expression mais pas de cette façon, pas avec une telle imbrication et un résultat aussi convaincant.

Ici, le temps est aboli, l'espace oscille entre souvenirs et instant présent entre fantasmes et réalité.

Nous plongeons tout d'abord dans l'univers d'une déchetterie, c'est le premier paysage apocalyptique, nous en rencontrerons un autre, un peu plus tard ... 

Oedipe Werner était le directeur de cette entreprise qu'il quitte à l'instant même et non sans regrets, laissant tout ce qui fut sa vie derrière lui. 

Il perdra un document en route et l'une de ses employés va courir après lui pour le lui rendre. Puis, il y aura l'agression. Double ! Il en résultera une cécité pour lui et une brusque clairvoyance. Oedipe ressemblera désormais à Tirésias.

Venezia, cette jeune fille, demi-soeur d'un délinquant qui était peut-être l'agresseur (?) puisque tout s'est déroulé si vite qu'elle n'aurait pu le reconnaître, va souhaiter que ces deux êtres se rencontrent et pas seulement physiquement car elle est convaincue qu'ils ont quelque chose en commun.

Le frère est un personnage peu recommandable alors que Werner qui fut sans nul doute un homme d'affaires redoutable a désormais la tête dans les étoiles.

Il collectionnait les papillons rares et en a emporté un, d'un bleu superbe dans une boîte ajourée ... Ils vont tous les trois partir vers un lieu improbable qui s'avérera un endroit désertique jonché de pierres et où rien n'éclôt en dehors de la perception de l'inéluctable.

Ce spectacle requiert toute l'attention du spectateur, lequel ne tarde pas à être happé par cette succession de situations elliptiques évoquées sans ordre chronologique, lesquelles nous condamnent à l'intelligence, démarche peu usitée actuellement. A voir et revoir pourquoi pas, afin de s'en repaître ...

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

Démang.oracle.jpg

- photos : Fred KIHN -


16:00 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.