Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2012

7 jours 7 vies, écrit et interprété par Jacques Vergès

J.Vergès.jpg


THEATRE RIVE GAUCHE

6, rue de la Gaité

75014 PARIS


(M° Montparnasse, Edgar Quinet) 

Loc. 0 899 15 2000*

www.edgar.fr


Pl. 25€, Collect. 20€

Etudiants 12,50 - de 26 ans 10€ le lundi.

veilles & jours de fête : PLEIN TARIF


CREATION Jusqu'au 31 MARS 2012 -


chaque dimanche à 18h

et lundi à 20h.


"  Le coeur humain a aussi ses antipodes, il peut y faire jour et nuit en même temps "

 

Seul en scène, face à nous : assis (ce qui est une attitude paradoxale pour cet homme d'action) la volute d'un cigare s'élevant dans la lumière des projecteurs, Jacques Vergès est là. 

 

Cette légende vivante, cet avocat tant décrié, qui est et restera une énigme en dépit de toutes ses explications, établit un climat de confidences, nous raconte sa vie atypique par le biais de souvenirs ...

 

Passé un certain cap , nous voyons les êtres disparaître un à un mais lui n'a pas attendu cet âge là puisqu'engagé volontaire à 18 ans (à peine) son flirt avec la mort sera sinon permanent, du moins assez fréquent. 

 

Volontiers aventurier, (le terme n'a ici rien de péjoratif) son besoin de comprendre, de sonder l'âme humaine aurait pu faire de lui un psychanalyste mais la démarche n'eut alors comporté aucun risque et notre homme avait sans nul doute besoin de cette drogue qui se nomme adrénaline mais pas seulement.

 

Ce fils d'une vietnamienne et d'un réunionnais s'est juré de " ne courber la tête devant personne " tout en cultivant jalousement le mépris de l'argent en des temps où ce dernier fait et défait le monde.

 

La guerre il est vrai, révèle souvent les êtres à eux-mêmes car il n'y a alors pas d'autre alternative que celle qui consiste à agir ou bien faire le dos rond et attendre que cela passe ce qui n'était pas son style, bien au contraire ! 

 

Aucun conflit, surtout s'il est entaché de colonialisme, ne le laissera indifférent.

 

Cet homme engagé devra, on le comprend jouer au chat et à la souris avec ceux que sa quête dérange. C'est même ainsi que des années plus tard, il rencontrera celui qui aurait du être son tueur …

 

Ce destin hors normes (mais après tout, les hommes n'ont que ce qu'ils méritent) le fera rencontrer Mao, Che Guevara, Malcolm X, Mandela et bien d'autres … et si vous voulez en savoir plus, il ne suffit que de prendre le chemin qui mène au théâtre.


Or, même là, gageons que votre curiosité restera inassouvie car en dépit de tout ce que vous aurez entendu, l'homme conservera son mystère et la tête pleine d'images vous repartirez en vous posant un tas de questions ...


Que rêver de mieux, dites-moi ? ...

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

 

 

 

 

 

16:37 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.