Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2011

Un banc à l'ombre de Sasha PAIRON

THEATRE DE LA HUCHETTE

23, rue de la Huchette

75OO5 PARIS

(M° St-Michel)

loc. 01 43 26 38 99

du lundi au vendredi à 21h

samedi à 16h.30

Mise en scène : Véronique BARRAULT

avec Sylviane GOUDAL (Myla) - Dominique SCHEER (Niobé)

rencontre.jpg

 

En ces temps où des révolutions inattendues tardent à trouver une solution, cette pièce tombe à point nommé. Le pays où se déroule l'action ne sera jamais dit, peut-être même n'existe t-il que dans l'imagination de son auteur ? Quoique ...

Or des troubles y ont eu lieu et les militaires tentent de maintenir l'ordre tout en jugeant les opposants.

Nous sommes à la porte de ce qui ressemble à un fort mais fut jadis un couvent et une femme en treillis, le menton volontaire, la kalachnikov prête à l'action, fait le guet. " Qui va là ? "  car le périmètre est interdit. 

C'est qu'il y a de l'autre côté des prisonniers qui attendent que l'on statue sur leur sort, qui peut-être (sûrement même) sont torturés afin d'obtenir des aveux.

Une femme enceinte a gravi le chemin escarpé qui mène à cette colline avec pour seul but (?) s'asseoir sur ce banc, à l'ombre. Le rejet est immédiat, sa tentative du moins car Niobé oppose la force d'inertie à cette gardienne qui se veut intraitable.

Rabrouée, elle finira par abandonner le terrain mais reviendra le lendemain et les jours suivants ... Tout d'abord agressive, Myla, la femme-soldat qui refuse tout dialogue, finira par communiquer et même sympathiser. L'échange verbal passera par intermittence du vouvoiement distancié au tutoiement amical car des bribes de conversation les révèlent l'une à l'autre. Elles apprennent ainsi peu à peu à se connaître. Et puis une nuit, alors que la gardienne dort, Niobé parviendra à s'introduire dans le lieu ... 

Les deux comédiennes sont dissemblables au possible tant physiquement que par leur mode d'expression ce qui est logique vu la personnalité de chacune et de ce fait se mettent parfaitement en valeur l'une-l'autre. 

Inspirée visiblement par l'actualité, Sasha Pairon - l'auteur(e) - flirte avec la tragédie antique et les crimes ont toujours demandé vengeance ! 

Magie du théâtre, l'espace scénique bien que tout petit a permis que le miracle s'accomplisse et que nous nous trouvions vraiment à cet endroit précis, au pied de cette place improvisée dont les dimensions sont à la hauteur de notre imagination.

La mise en scène de Véronique Barrault est efficace et l'attention du spectateur complètement monopolisée par ce qui se déroule sous ses yeux. Une indéniable réussite née d'un parcours sans faute. 

 Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

face-a-face.jpg

(Photos : LOT)

15:53 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.