Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2011

Molière sur le Divan d'après Molière et Freud

visuel-Moliere.jpgLUCERNAIRE

53, rue N.Dame des Champs

75006 PARIS

(M° N.D.des Champs)

Réserv.01 45 44 57 34

du mardi au samedi à 18h.30

jusqu'au : 27 AOUT 2011

 

Ecriture et mise en scène : Michelle Brûlé

avec Claire Chérel, Bruno La Brasca, Diana Laszlo, Edith Monteil, Paul Spera, Anaïs Tobelem.

 

Il fallait oser le faire ! soumettre Molière à la psychanalyse et commencer le spectacle en demandant au spectateur de s'endormir ... ces deux démarches là, sont pour le moins atypiques.

Masques blancs, incursions dans la salle, Alceste sur le divan (de vous à moi, il le méritait bien) certain personnage féminin fera même plus que friser la crise d'épilepsie ... bref, le spectacle se veut déjanté et cependant porte joyeusement à réfléchir. Car enfin, l'hystérie des vierges n'est elle pas tout simplement due à la perversion du père ? ... Je vous vois déjà vous insurger, aussi gardons nous de généraliser.

Dérapages verbaux, pour tout dire, propos assez verts, lapsus révélateurs (comme chacun sait) et tenez, tant qu'on y est, Gilles de la Tourette sera même mis à contribution. Pas lui, bien sûr mais ses symptômes. 

Dans la foulée, nous apprenons que " le mélancolique aime contre lui-même, ce qui le pousse à la passion " Fichtre ! Voilà qui explique tout (ou presque) surtout quand l'auteur affirme que pour le névrosé,  " la réalité psychique a plus d'importance que la réalité matérielle. " Vous m'en direz tant ! J'ai l'air de railler comme cela mais pour tout vous avouer, je me suis amusée comme une petite folle et tous les spectateurs présents ont fait de même. Les comédiens sont formidables faisant preuve d'une énergie et d'un rythme dynamisant. On prend un plaisir iconoclaste à les voir et entendre, bref - ne laissez surtout pas passer ce moment de pur bonheur en allant bien vite les applaudir. C'est simple, quand j'y repense,  j'en ris encore ... 

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

Molière-divan.jpg


17:19 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.