Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2011

Pour l'amour de Gérard Philipe de Pierre Notte

Amour-GP-h.jpg

 

THEATRE LA BRUYERE

5, rue La Bruyère

75009 PARIS

(M° St-Georges)

loc. 01 48 74 76 99

Pl. de 23 à 40€

du mardi au samedi à 21h.
matinée samedi à 15h.30

Texte, mise en scène, scénographie et musiques de Pierre NOTTE.

avec Bernard ALANE, Romain APELBAUM, Sophie ARTUR, Emma de CAUNES, RAPHAEL.

Amour-GP-2.jpg

25 novembre 1959 : mort de Gérard Philipe, le pays est sous le choc, le prince du théâtre vient de tirer sa révérence au faîte de sa gloire alors qu'il n'avait que 37 ans.  Jeune premier rôle pour l'éternité !  Tous les amoureux du théâtre et du cinéma sont en deuil.
A l'époque, on n'avait pas encore la manie des enquêtes et autres sondages, sinon on saurait exactement aujourd'hui combien il y eut de garçons baptisés Gérard en cette fin d'année. Comme le patronyme de la famille que nous découvrons est déjà GERARD, le prénom sera forcément Philippe. Même à l'envers, avec un " p " en plus et quelques doigts en moins, ça marque !

Le père voulait que l'enfant se nomme Charles (à cause du général bien sûr) mais la mère farouche admiratrice de Castro a menacé alors d'utiliser les aiguilles à tricoter et pas pour la layette !
Porté par un humour décalé et volontiers dévastateur, Pierre Notte nous gratifie mine de rien, d'une petite révision d'Histoire. 1981, arrivée de Mitterrand (des fois qu'on l'aurait oublié) Or, ce qui nous préoccupe plus que tout, c'est le destin de ce garçon qui bénéficie d'un grand nom bien qu'inversé et qui présente une anomalie physique dont il saura triompher. La pièce est drôle, enlevée, les éclairages superbes, cabaret et cirque ne sont pas loin (il y a même un ours) bref, un vrai moment de théâtre dont on ressort tout revigoré.

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

pour-lamour-3.jpg

photos : Ifou pour lepolemedia

23:42 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.