Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2011

Parce que je la vole bien de Laurent Ruquier.

parceque-h.jpg

 

THEATRE SAINT-GEORGES

51, rue St-Georges

75009 PARIS

(M° St-Georges)

loc. 01 48 78 63 47

Pl. de 19 à 54€

- 26 ans : 10€ les mar, mer, jeudi.

du mardi au samedi à 20h.45

Matinée le dimanche à 15h.

 

Mise en scène, Jean-Luc MOREAU

avec Catherine ARDITI, Ariel WIZMAN, ARMELLE, Rémy ROUBAKHA, Olivier PAJOT, Bertrand DEGREMONT.

Le sujet était en or, ce qui paraît logique en fonction des personnages et de la situation évoqués.
Décor de nouveau riche, tape à l'oeil au possible avec pour que l'on comprenne bien, une baignoire située en fond de scène, remplie de billets de banque, clin d'oeil à Oncle Picsou, preuve que l'auteur connaît ses classiques.

La pièce se veut une parodie appuyée de l'affaire Bettancourt mais nous n'apprendrons rien que nous ne sachions déjà.
Catherine Arditi est une cougar aussi prolongée que milliardaire, du moins l'était-elle avant de rencontrer ce gigolo auprès duquel son capital a perdu quelques zéros en route et la comédienne est parfaite, mais il lui faudra attendre encore un bon quart de siècle pour se rapprocher physiquement de l'original ...
Le théâtre de Ruquier est constitué de répliques qui se veulent drôles et y parviennent parfois, lesquelles fusent avec la rapidité d'une mitraillette. Conséquence, dans le nombre les moins bonnes sont oubliées au profit des suivantes. Après tout, c'est une technique comme une autre et qui, apparemment a fait ses preuves.
Ariel Wizman a tout du marlou désinvolte et cynique tandis qu'Armelle joue la fille par qui le scandale est arrivé grâce à la complicité de Georges le majordome interprété de façon remarquable par Rémy Roubakha. L'héritière légale qui se croit lésée caquettera comme une poule à qui on a volé tous ses oeufs.
La pièce n'est pas méchante et il semble que Laurent Ruquier ait voulu épargner la vieille dame car de même que les sourds entendent quand ils le veulent bien, celle ci jouera avec malice à avoir des pertes de mémoire au bon moment.
Beaucoup d'huile fut donc versée dans les rouages de cette comédie grinçante afin qu'elle tourne de façon optimale. Cela dit en tant qu'auteur dramatique, notre amuseur a autant de chance de passer à la postérité que moi d'être béatifiée ! Mais qu'importe, le public s'éclate comme on dit et puisqu'il est venu pour ça, que demander de plus ?

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

Parceque-lot.jpg

Photos : LOT.

 

15:29 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.