Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2010

Ecrits d'amour de Claude Bourgeyx.

ecritsdamour-3.jpg

MANUFACTURE DES ABBESSES

7, rue Véron

75018 PARIS

(M° Abbesses)

loc. 01 42 33 42 03

Pl. 24€ - T.R. 13€

jeudi, vendredi, samedi à 21h

dimanche à 17h.

Mise en scène et interprétation : Jean-Claude Falet

 

ecritsdamour-2.jpg

 

Avec son chapeau et son costume strict, le personnage que nous découvrons semble déjà appartenir à une autre époque, celle d'avant les mails et autres SMS. Il écrit pour nous des lettres, missives d'amour qu'hommes et femmes incroyablement s'adresseraient encore et leur prête sa voix, que dis-je ses voix, mâles et femelles ...
Vous l'avez compris il s'amuse et nous incite à le suivre en cette rétrospective où des dames un peu mûres prétendent être encore " de vraies jeunes filles " Il est vrai que l'église et sa chorale ne sont pas loin ... le village non plus.
Tous s'écrivent donc puis se répondent bien sûr, et si les fantasmes vont bon train, les couples restent coincés dans leur petite vie que l'auteur examine d'une loupe narquoise.
Tiens, un voyage de noces en solo ? Il fallait y penser ... bizarre que la nouvelle épousée ait préféré rester avec sa meilleure amie laissant l'époux de fraîche date embarquer seul pour Venise sans l'ombre d'un remords !
- un hypocondriaque sollicite celle dont il est séparé depuis 22 ans dès qu'il souffre du moindre bobo,
- un pape invraisemblable écoute la confession d'une nymphomane dont les visions frisent le cauchemardesque mais il faut bien que les exorcistes vivent ...
- un personnage en rut brame des " métaphores navales et forestières " faisant monter la température ambiante jusqu'à exploser les thermomètres.
Et s'il est aussi difficile de terminer un spectacle qu'un roman, l'emperruqué de service nous prouvera ici le contraire.
Certes, le procédé est un peu répétitif mais les situations drolatiques nous permettent de passer un moment décalé loin de la numérisation de nos moeurs et l'on se dit alors que c'était peut-être plus marrant avant ? ...

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

 ecrits-d-amour-1.jpg



10:16 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.