Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2010

L'illusion exquise de Luca Franceschi

Illusion-h.jpg

THEATRE 13

103A, boulevard Auguste Blanqui

75013 PARIS

(M° Glacière)

loc. 01 45 88 62 22

Pl. 24€ - T.R. 16€

le 13 de chq mois tarif unique : 13€

11€ groupes scolaires

6€ : allocataires du Rsa

jusqu'au : 12 DECEMBRE 2010 -

mardi, mercredi, vendredi à 20h.30

jeudi & samedi à 19h.30 - dimanche à 15h.30

 

Farce philosophique de Luca Franceschi

Mise en scène de l'auteur.

avec : Serge Ayala (l'Elfe shakespearien) - Angelo Crotti (Le Buffon) - Fabio Ezechiele Sforzini (Giorgio, le comédien) - Luca Franceschi (le vieux Pantalone) - May Laporte (Chantal, l'auteur) - Nathalie Robert (Vanessa, la comédienne) - Laurence Vigné (Le Clown)

 

En attendant que le spectacle commence, les comédiens s'adonnent sur scène à des exercices d'assouplissement. Ensuite, nous serons invités à une vraie fausse répétition publique. L'auteur (e) - théâtre dans le théâtre - nous avoue ne pas avoir fini d'écrire sa pièce et aimerait faire le point avec nous avant de continuer. Démarche étrange mais pourquoi pas ? Au début, le public est bien un peu désorienté et se demande ce qui va advenir d'autant que cela donne l'impression de partir dans tous les sens et puis peu à peu, on se laisse piéger. Leur engagement, leur souplesse fait merveille. Tous les modes d'expression ou presque seront ici représentés, de la comedia dell' arte au clin d'oeil parandellien en passant par Shakespeare et pourquoi pas, Cervantés car il y a toujours un don Quichotte qui sommeille chez un interprète or précisément l'un d'eux s'exprime très vertement dans la langue de l'auteur espagnol.
C'est donc une farce (philosophique, nous dit-on) à laquelle nous allons assister et menée de main de maître en feignant les approches hésitantes voire scabreuses. Tout comédien en cours de répétition se cherche, c'est bien connu. Or si on écoute attentivement, on sait qu'ils ont trouvé, que l'improvisation n'en est pas une et que le tout est bien huilé.
Le Buffon espagnol est d'une truculence à faire rougir les duègnes et pâlir les pucelles, l'Elfe shakespearien tout de vert vêtu, aimante les regards dès qu'il est sur scène mais rassurez-vous, les autres ne sont pas de reste.
D'évidence, les interprètes s'amusent comme des fous, le public est hilare, par conséquent le bouche-à-oreille ne peut que s'exercer ce qui ne saurait être qu'une illusion fût-elle exquise !

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

Illusion-exq-1.jpg

photos - Alain Moïse Arbib & Vanina Sicurani.

21:38 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.