Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2010

Les Chiche Capon : Le Oliver Saint John Gogerty

visuel-chiche.jpg

La Pépinière Théâtre

7, rue Louis le Grand

75002 PARIS

(M° Opéra)

loc. 01 42 61 44 16

chaque lundi à 21h.

Pl. 25€ - 15€ pr - 26 ans

Spectacle écrit, mis en scène et interprété par Les Chiche Capon,

- Fred Blin, Matthieu Pillard

& Ricardo Lo Giudice

Avec les complicités de Patrick de Valette,

Grégory Lackovic, Doriane Moretus.

 

Capons-echelle.jpg

 

On a coutume de dire que les techniques évoluent au fil des temps mais pas l'homme dont le comportement reste désespérément immuable. Ces trois là se sont ingéniés à nous le démontrer de façon clownesque, bien entendu. Spectacle pour enfants allez-vous dire ? Pas précisément, ce que dément l'heure à laquelle il est programmé mais force est de reconnaître que nos petites têtes blondes, rousses ou brunes, converties pour une fois en couche-tard étaient bien les premières à réagir.
Un dialogue s'est même engagé entre la scène et la salle de façon complètement inédite. Car c'est cela la grande question : quelle est la part d'improvisation dans ce spectacle qui sans doute change de visage d'un lundi à l'autre ?
Pourtant et pour reprendre l'expression populaire : " tout est réglé comme sur du papier à musique. " La moindre imprécision et ce serait le bide. Nous en sommes loin car les incidents ne sont en réalité que fictifs, tout a rigoureusement été mis au point, impossible d'en douter. De l'homme préhistorique à l'homme moderne qui organise ses loisirs chez Castorama, en passant par un dérisoire et tournoyant Roi-Soleil, à y regarder de près, il n'y a finalement qu'une subtile différence, de même entre l'homme et le chien. Ils rugissent l'un et l'autre quand ils sont en colère et il leur arrive d'aboyer. Nous dans la salle, on se marre ... ce qui finalement est le stade le plus abouti de la civilisation, vous ne croyez pas ? Par conséquent et afin de le prouver, vous savez ce qu'il vous reste à faire, ce dès lundi prochain. Juste un petit conseil : n'oubliez pas de réserver car " ça se bouscule au portillon. "

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

 

chiche-capon.jpg

 

 

14:47 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.