Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2010

Compartiment fumeuse de Joelle Fossier

gardienne.jpg

AIRE FALGUIERE

55, rue de la Procession

75015 PARIS

(M° Pasteur)

loc. 01 56 58 02 32

Pl. 20€ - T.R. 10 & 15€

vendredi, samedi à 20h.45

dimanche à 15h.30

dernière le : 31 octobre 2010

Mise en scène : Nicolas Malrone

avec Ivana Coppola, Géraldine Moreau-Geoffrey et Anne Kerylen.

 

le-bateau.jpg

 

Deux femmes qui, logiquement n'auraient jamais dû se rencontrer, vont partager la même cellule, en prison. Blandine est une aristocrate qui a commis un meurtre et Suzette une sorte de petit gavroche breton qui s'est fait pincer pour avoir émis un chèque en bois des îles ... Multirécidiviste, elle croupit là depuis deux ans.
Entre elles, de façon sporadique au fil des contrôles, une surveillante arrive pour assurer l'éventuelle répression mais également pour améliorer partiellement le menu de la semaine sous forme de pain, beurre, ersatz de café et cigarettes.
Géraldine Moreau-Geoffrey est une Suzette tout à la fois mordante et pétillante. Complètement extravertie, elle déborde d'énergie et par constraste, met en valeur le jeu subtil et précis de sa partenaire, Ivana Coppola qui prête son envergure au personnage de Blandine, femme riche et distante que le sort n'a cependant pas épargnée. La cohésion aura lieu entre ces deux êtres si différents.
Plus scabreux est le rôle de la surveillante pas franchement sympathique mais que Anne Kerylen campe avec rigueur et une puissance indéniable.
Ces trois personnages illustrent un certain fonctionnement de la société actuelle, faite d'injustices, de scandales étouffés et de refoulements secrets mais pas seulement car un amour désintéressé permet de déboucher sur l'espérance que Joelle Fossier laisse entrevoir par le biais de son écriture belle et forte.
La direction d'acteurs (actrices en la circonstance ...) mise au point par Nicolas Malrone est tout à la fois sensible et intelligente, le seul petit point faible étant peut-être une scénographie un peu trop succincte mais qui a l'avantage d'axer notre attention sur le jeu des interprètes. Cette pièce est à voir absolument.

Simone Alexandre
www.theatrateurs.com

fumeuses-3.jpg


16:52 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.