Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2010

Le dindon de Georges Feydeau.

Dindo1h.jpg

THEATRE de la TEMPETE

Cartoucherie de Vincennes

Route du Champ de Manoeuvre

75012 PARIS

M° Château de Vincennes + navette gratuite.

Loc. 01 43 28 36 36

Pl. 18€, T.R. 14 & 10€

mercredi, tarif unique : 10€

mardi, mercredi, vendredi et samedi à 20h.30

jeudi : 19h.30 - dimanche à 16h.

jusqu'au : 24 OCTOBRE 2010 -

 

mise en scène : Philippe Adrien

avec : Vladimir Ant (Jean, gérant, commissaire) - Caroline Arrouas (Maggy Soldignac) - Pierre-Alain Chapuis (Vatelin) - Eddie Chignara (Pontagnac) - Bernadette Le Saché (Mme Pinchard) - Pierre Lefebvre (Victor) - Guillaume Marquet (Rédillon) - Luce Mouchel (Clotilde Pontagnac, Clara) - Patrick Paroux (Pinchard, Gérome) - Alix Poisson (Lucienne Vatelin) - Juliette Poissonnier (Armandine) - Joe Sheridan (Soldignac) -

 

Heureuse époque où les hommes trouvaient encore le temps de suivre les femmes dans la rue ! Maintenant seuls les chômeurs peuvent s'offrir ce luxe (unique) qui du fait de leur état ne sera pas suivi d'effets.
Chez Feydeau les époux sont bien souvent des obsédés sexuels qui ne pensent qu'à l'aventure tout en voulant préserver leur petit confort bourgeois ce qui bien sûr est quelque peu incompatible, d'où les nombreux avatars, quiproquos et rebondissements de l'action.
Philippe Adrien a délibérément choisi la carte de l'outrance mais de façon hyper brillante et tous ses interprètes lui ont d'enthousiasme emboîté le pas ce qui fait que la cavalcade n'est pas légère mais efficace. A peine remis d'un fou-rire collectif, le spectateur est emporté par une nouvelle vague dont il ressort pantelant pour mieux se noyer dans la suivante.
Je ne vous ferai certes pas l'injure de vous raconter l'histoire connue de presque tous et qui du reste est tellement compliquée qu'il vaut mieux la vivre en direct. Cette pièce étant régulièrement reprise, maints metteurs en scène l'ont exploitée avec plus ou moins de folie. Ici, nous frisons l'overdose ! Ce vaudeville d'un autre temps restitué en ce 21ème siècle, fait figure d' énorme farce, gaillarde à souhait,  truffée de situations burlesques, véhiculée par des corps aux gestes outranciers allant parfois jusqu'à l'athlétique mais dont l'élégance reste indéniable.
Si l'on se plaint trop souvent de la morosité des scènes actuelles, une cure euphorisante vous est ici proposée. Durée : 2h.15 sans entracte bien entendu.

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

Dindon-4L.jpg

photos : Antonia Bozzi.

10:51 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.