Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2010

La peste d'Albert Camus.

la-peste-h.jpg

THEATRE de la HUCHETTE

23, rue de la Huchette

75005 PARIS

M° St-Michel ou Cluny-la-Sorbonne

loc. 01 43 26 38 99

Pl. 26€ - étud. 15€

- 26 ans (mardi, mercr. & jeudi : 10€)


du mardi au vendredi à 21h.

matinée le samedi à 15h.30

Mise en espace et interprétation : Loïc PICHON.

 

A la base, un texte fait pour être lu et non pour être dit. Or on ne décide pas de porter un texte à la scène sans avoir de particulières affinités avec son auteur, d'autant que le terme " adaptation " ne saurait ici s'appliquer tant Loïc Pichon fut fidèle au célèbre roman.
Disons qu'il nous a réservé les extraits qui rencontraient le plus d'échos en lui ?

A l'époque de la parution du livre, en 1947,  son décryptage fut sans doute différent de celui que nous sommes amenés à effectuer en 2010. Quoique  ...


Si vous avez décidé de sortir pour vous distraire, mieux vaudrait bêtement vous engouffrer dans un café-théâtre mais si réfléchir au sens des mots et des situations ne vous rebute pas trop, vous écouterez alors sans difficulté ce monologue d'une heure trente.

L'homme est donc seul en scène et n'a pour créer les images que le support de son interprétation. J'avoue avoir eu très peur au début et puis à mesure que le comédien avançait dans le texte, son aisance allait croissant et à la fin, je puis vous assurer que les applaudissements furent nourris même si durant la représentation un ou deux bâillements furtifs se firent entendre.  Quelques couche-tôt égarés, sans doute ?
Certes, le théâtre sans dialogues n'est pas du théâtre.  Disons alors que le conteur fut à la hauteur de la tâche, ni excessif ni ennuyeux. et il ne suffit que d'apprécier Camus pour avoir envie de l'entendre.
Deux phrases ont plus particulièrement attiré mon attention,

" Il fallait tout croire pour ne pas être réduit à tout nier " - ou encore - " les religieux n'ont pas d'amis, ils ont tout placé en Dieu. "

Pure coïncidence ? ... Signalons dans la foulée que le comédien est Frère Jean-Pierre dans le film de Xavier Beauvois " Des Hommes et des Dieux " lequel comme chacun sait vient de sortir sur nos écrans, évoquant le drame, que dis-je ? la tragédie qui a frappé les moines de Tibhirine. Face à Lambert Wilson et Michael Lonsdale, Loïc Pichon fait preuve d'une belle autorité.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

lapeste-l.jpg

Photos : LOT

15:07 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.