Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2010

UBU ROI d'après Alfred Jarry.

Ubu-h.jpg

 

Vingtième THEATRE

7, rue des Plâtrières

75020 PARIS

(M° Ménimontant)

Loc.01 43 66 01 13

Pl. 24, 19 & 12€

Du mercredi au samedi à 21h.30

Dimanche à 17h.

Jusqu'au : 31 Octobre 2010 -

 

Mise en scène de Franck Berthier

avec Jean-Philippe Ecoffey (Père Ubu) - Marie-Christine Letort (mère Ubu) - Teresa Ovidio (la Reine Rosemonde & Sorcière de Macbeth) - Patrick Palmero (Roi Venceslas & sorcière de Macbeth) - Jean-Pierre Poisson (Capitaine Bordure & Bougrelas) -

 

Décor et costumes blancs à l'inverse des âmes ...
Ubu en caleçon long et chemise débraillée se lance dans une danse effrénée.
A l'étage au dessus, son épouse se lime les ongles tout en s'exprimant avec un accent quasi teuton. Dans ses moments de loisirs (or, n'en doutons pas, elle en a beaucoup) la blonde dame Ubu semble avoir lu Shakespeare puisqu'elle s'identifie à lady Macbeth avec toutes les conséquences qui en découlent ...
Au lieu de perdre son temps à jouer du mollet, son gros époux ferait mieux d'assassiner le roi afin de prendre sa place : ainsi pourrait-elle devenir reine de Pologne !

Pour cela il ne suffit que de convoquer quelques sbires et il sera possible de recourir au capitaine Bordure puisqu'il exècre le monarque en place.
Or une convocation arrive du palais et père Ubu s'y rend - convaincu de devoir y laisser sa tête - alors que c'est un comté qui l'attend. Loin d'être reconnaissant, il fera quand même assassiner Venceslas lequel laisse derrière lui une épouse (mais pas pour longtemps) et un jeune héritier, Bougrelas, âgé de 14 ans.
Arrêtons là la narration puisque c'est le moment précis où tout commence, un nouveau tyran est monté sur le trône et la noblesse ne va pas tarder à comprendre ce que cela signifie.
Remords ou perversion suprême ? ... A moins que ce ne soit vulgaire cupidité, dame Ubu-Macbeth va désormais souhaiter la chute de son royal époux.
Le clou du spectacle sera cette revue en plumes et paillettes au cours de laquelle une Zizi Jeanmaire rajeunie et ressemblant à s'y méprendre à Victoria Abril, tiendra le rôle décisif de l'une des célèbres sorcières shakespeariennes. (en plus sexy) -
N'oublions pas pour autant que " la Roche Tarpéienne est proche du Capitole " et qu'une embarcation peut évoquer le naufrage du Titanic ...
La fin est abrupte et tout se termine sur une lapalissade que je vous laisse découvrir mais qui fait immanquablement dire aux spectateurs qui resteraient bien plus longtemps,
- " Merdre alors ! c'est déjà fini ? " tant ce Jarry repeint en blanc est devenu actuel.

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

Ubu-Roi.jpg

Photos : Greg Zibell

16:15 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.