Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2010

Ce qui arrive et ce qu'on attend de Jean-Marie Besset.

duo.jpg

Vingtième THEATRE

7, rue des Plâtrières

75020 PARIS

Loc. 01 43 66 01 13

Pl. de 12 à 24€

Mer, Jeu, ven, sam. 19h.30

Dimanche à 15h.

jusqu'au 31 octobre 2010 -

Mise en scène : Arnaud Denis.

avec : Virginie Pradal, Arnaud Denis, Blanche Leleu, Adrien Melin, Jonathan Max-Bernard, Niels Adjiman, Jean-Pierre Leroux.

L'expression " tirer des plans sur la comète " trouve ici la plus belle illustration qui se puisse concevoir car peut-il exister un projet plus fou que celui qui consisterait à lancer un concours en vue de la construction d'un monument sur la lune ?
Là, pardonnez l'expression mais Jean-Marie Besset n'y est pas allé " avec le dos de la cuillère " ! C'est énorme et même Ionesco (à ma connaissance) n'y a jamais pensé. Bienvenue en Absurdie où très sérieusement, et avec une impatience teintée d'angoisse, deux hommes attendent dans le couloir du ministère chargé du financement de ce projet pharaonique. Et l'attente de se prolonger, vécue de même sorte mais exprimée différemment par chacun d'eux.

Tout le monde sait que lorsque l'ambition porte les individus, tous les coups sont permis, que depuis la nuit des temps, le sexe a souvent fait office d'accélérateur. Nous allons donc assister à un épisode très hot dans et sur le bureau même de Madame la Ministre en exercice ... Jolie scène de pattes en l'air dans toute l'acception du terme à laquelle Virginie Pradal et Jean-Pierre Leroux se livrent pour le plus grand plaisir des spectateurs !

coupleplusancien.jpg


Des retrouvailles plus discrètes auront lieu fortuitement et de façon différée entre le  plus jeune architecte et un membre du jury. Nous ne tarderons pas à deviner le drame qui s'est joué quelques années au préalable ...
 
Changement de décor, nous sommes désormais dans l'appartement tout à la fois luxueux et moderne de Niels Abbot chez qui vit Jason Feyder (Jonathan Max-Bernard) cet homme au visage fermé mais dont la voix pèse lourd pour l'obtention du brevet.
Un autre jeu de séduction ne tardera pas à avoir lieu entre la femme du second postulant ( Philippe Derrien interprété avec subtilité par Adrien Melin ) et Niels, jeune homme au charme quasi irrésistible auquel Arnaud Denis prête son élégance.
Qu'est-ce qui fait courir le monde ? ... le fric et le ... c'est bien connu (cherchez la rime) il arrivera donc ce qui devait arriver. A vous de découvrir la suite en prenant le chemin qui mène au Vingtième Théâtre.

Les comédiens sont irréprochables et la pièce est peinte aux couleurs de la vie, teintée d'un humour parfois grinçant mais destiné à rehausser la grisaille de destins que l'on avait rêvés éclaboussés de soleil. Parodiant Lorenzo l'un des deux pourrait presque alors s'écrier : " Te voilà, toi, face livide ? " quand il aura gagné.

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

cequiarrive.jpg

Photos : Lot.

12:59 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.