Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2010

Strictement amical de Sylvie Blotnikas.

THEATRE DE POCHE

75 Bd du Montparnasse

75006 PARIS

(M° Montparnasse)

Loc. 01 45 48 92 97

Pl. 36,28 et 22 €

(Opération jeunes (mar, mer, jeu. 10€)

Représentations du mardi au samedi à 21h.

matinées samedi à 18h & dimanche à 15h. à partir d'octobre.


Mise en scène : Julien Rochefort

strict.amic-1.jpg

avec Sylvie Blotnikas (Sophie) - Guilaine Londez (Julia) - Julien Rochefort (Gilles) - Frédéric Rose (Gaspard)


L'amitié - entre un homme et une femme, sans que le désir ait une petite chance de s'immiscer entre eux,  est-ce possible ? Est-ce seulement envisageable, et pour combien de temps ?
Disons le tout net, la majorité des êtres humains est sceptique ou alors si cela est. c'est qu'il y a ... comme un léger problème ! Car enfin,  est-il possible à deux adultes en toute possession de leurs moyens physiques et psychiques de partager indéfiniment le même toit en vivant comme frère et soeur ? Personne n'y croit - pas même Sophie et Gilles puisqu'ils acceptent de passer aux yeux de tous pour mari et femme.  Complexité de l'âme humaine !
En début de pièce, avant d'en savoir plus, on commence par croire en un arrangement, on irait même jusqu'à se référer à Choderlos de Laclos et puis non, il n'en est rien. Alors quoi ? ...
Certains fantômes se veulent omniprésents, certains échecs réclament une revanche dont l'intéressé n'est pas toujours conscient.
L'auteur, Sylvie Blotnikas interprétant le personnage de cette veuve qui a remplacé l'amour par l'amitié, évoque cette situation en ayant recours à des accents qui pourraient laisser supposer un large vécu. Ne soyons pas indiscrets d'autant qu'en règle générale, les auteurs sont de fins observateurs ... N'importe, elle va très loin dans son analyse et ce, sans oublier qui que ce soit. Pas de parents pauvres dans sa pièce, tous les portraits sont parfaitement brossés et chaque comédien se coule adroitement dans le moule respectif. 
L'humour est au rendez-vous et le spectateur n'a pas à rougir comme trop souvent de la qualité du rire qui s'impose à lui.
Cette pièce se déguste donc de bout en bout et continue à nous accompagner de façon prégnante durant les heures qui suivent ...
Julien Rochefort qui a également signé la mise en scène, utilise presque sans y toucher,  une immense palette de nuances.
Sylvie Blotnikas, répétons le, est désarmante de vérité.
Guilaine Londez apporte cette part de fantaisie légèrement " border line " dont Gilles a tant besoin pour se sentir vivre. 
Quant à Frédéric Rose ce dernier nous campe un Gaspard solide, très sain, trop sans doute pour stationner longtemps dans cette histoire pour le moins compliquée mais destinée à intriguer puis réjouir ceux qui sont situés de l'autre côté de la rampe.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

strict.amic-4.jpg

Photos : LOT.

 

16:47 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.