Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2010

Un inconvénient mineur sur l'échelle des valeurs.

inconvenient-h.jpg

THEATRE PARIS-VILLETTE

211 av. Jean-Jaurès

75019 PARIS

M° Porte de Pantin

loc. 01 40 03 72 23

Pl. 21, 15 & 10€

Lundi, mercredi, samedi à 19h.30

Mardi, jeudi, vendredi à 21h.

Relâche le dimanche & jeudi 25 mars.

jusqu'au 1er avril 2010.


Texte et mise en scène : Allio-Weber

avec Charline Grand et Mathieu Montanier.


En règle générale, le public se rend au théâtre soit pour se distraire, soit pour se cultiver. Quand l'un et l'autre font défaut, on s'accroche désespérément à l'esthétisme. Or ici, je n'ai rien trouvé de tout cela.
Assistions nous à l'aboutissement d'une thérapie de groupe ? Ce qui laisserait supposer qu'elle fut sans effets. Mais peut-être n'ai-je rien compris ? ...
Eléonore Wéber et Patricia Allio ont commis cette écriture en duo ainsi que la mise en scène qui doit beaucoup à l'univers de la vidéo. Une mosaïque de visages s'anime en fond de scène tandis que Vivian S. nous expose sa " revendication au droit à l'amputation volontaire. " persuadée que le fait de lui enlever quelque chose débouchera obligatoirement sur un plus ...
Quand j'étais adolescente un copain m'a dit un jour non sans humour : " je suis trop beau ... je crois que je vais me crever un oeil ! " car pour lui aussi sans doute, il s'agissait moins de voir que d'être regardé.
Ce spectacle se veut  matériau documentaire, symptômes d'une époque, signe d'un malaise et conséquence de l'idéologie libérale. (fin de citation)
Cela commence par une chorégraphie bizarre dans laquelle deux êtres, torse nu se prodiguent des caresses maladroites sous le regard d'un groupe de personnes installées côté jardin. Puis un clone approximatif d'Augustin Legrand va solliciter des dons afin d'acquérir des kits de survie destinés aux pays victimes de la sécheresse, de guerres et autres catastrophes actuelles.
Amputation et transsexualité seront évoquées en une analyse aussi fragmentaire que contradictoire.
Or précisément cet état des lieux lance les idées de façon elliptique et le caractère accusateur du propos se perd en route car l'émotion n'est pas présente.
Ce Sumo-baudruche caractérise n'en doutons pas cette humanité qui engraisse de jour en jour tout en devenant de plus en plus pauvre ... De la sorte les messages sont jetés - les récupère qui veut - mais si le théâtre a une mission dénonciatrice, cela ne le dispense pas d'utiliser un fil conducteur évolutif qui ici m'a paru cruellement absent.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

 

inconvénient-mineur-1.jpg

(photos : Emmanuel Valette)

 

17:31 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.