Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2010

HOBB STORY - Sex in The (Arab) City

hobb-story-h.jpg

LE TARMAC

Parc de la Villette

211, av. Jean Jaurès

75019 PARIS

loc. 01 40 03 93 95

Pl. 16 & 12€

du mardi au vendredi à 20h.

samedi à 16 heures.

THEATRE-TUNISIE

un spectacle de Lotfi Achour

avec Jawhar Basti, Thierry Blanc, Anissa Daoud, Lina Murad Martin, Mahmoud Saïd.

jusqu'au : 3 avril 2010


La sexualité reste souvent à des degrés divers, un sujet tabou parmi les civilisations que celles ci soient occidentales ou orientales.

Pour beaucoup, comme on disait jadis, " cela se fait mais ne se dit pas." Il y a par conséquent ceux qui osent et ceux qui n'osent pas ou bien alors ceux qui affichent un comportement et en cultivent un autre en secret.

La mondialisation nivelle quelque peu les moeurs en ce sens que l'on désire se reconnaître dans le regard de l'autre ... Il en résulte par conséquent une liberté de parole dont certains ne se croyaient pas capables tandis que dans le même temps, les idées reçues ont tendance à perdurer.


Le spectacle commence par la lecture d'un texte ancien faisant l'apologie du sexe féminin tout en offrant des louanges à Dieu car partout et depuis la nuit des Temps, la religion a voulu régir le sexe. C'est elle qui décrète ce qui est bien ou mal, clouant l'homosexualité au pilori ou dans le meilleur des cas la qualifiant de " sexualité de remplacement." Pour beaucoup, qu'il s'agisse de l'Orient ou de l'Occident le but premier de la sexualité est la reproduction et tout le reste n'est que fioritures ...

Lofti Achour évoque les comportements et les rêves de chacun avec un humour non dénué d'une certaine délicatesse. Au second degré, il dénonce les idées reçues nous montrant par exemple cette femme emburkanisée dont l'invisible personnage nous semble bien mâle ...
Pour interviewer cette Oum Rached,  une quasi vamp lui tend le micro, cheveux défaits, décolleté profond lequel parachève une robe plus destinée à mettre en valeur qu'à dérober aux regards ce qu'elle contient (partiellement)


Un écran va permettre aux intervenants des deux sexes de s'exprimer, de nous dévoiler leurs petits secrets ... C'est qu'il y a un monde entre l'apparence voulue et la réalité. Un spectacle très sensuel qui suggère plus qu'il ne montre car si l'érotisme est oriental, la pornographie est une tare européenne et n'a de ce fait, ici nul droit de cité. Les interventions musicales poétisent agréablement le propos.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

(photos : Eric Legrand)

Hobb Story.jpg

 

16:03 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.