Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2010

ALEXANDRA DAVID-NEEL, mon Tibet de Michel LENGLINEY.

Alexandra.DN-h.jpg

PETIT MONTPARNASSE

31, rue de la Gaité

75014 PARIS

(M° Gaité ou Edgar Quinet)

loc. 01 43 22 77 74

Pl. de 18 à 34€

du mardi au samedi à 21h.

Matinée le dimanche à 15h.

Mise en scène : Didier LONG

avec Hélène VINCENT et Emilie DEQUENNE.


Beau duo de choc !

Alexandra David Néel était indéniablement une femme de tête. Tout son parcours en témoigne. Par contre, si l'on en croit Michel Lengliney ce fut également à la fin de sa vie ( et sans nul doute avant ) une femme dont l'autoritarisme frisait le despotisme.
Car Louise, Eugénie, Marie David épouse Néel vécut durant les 101 années qui constituèrent son existence comme un homme, en décidant de tout. 
Par conséquent, se frotter à ce personnage relevait de l'exploit sportif.
Marie-Madeleine Peyronnet nommée ici, " Tortue "  partagea les dix dernières années de la vie de cette femme exceptionnelle et ce ne fut pas on l'imagine, de tout repos.
En revanche pour une jeune femme avide d'apprendre, il ne pouvait exister un être au monde qui soit plus apte à combler ses voeux. Engagée comme secrétaire, en 1959 elle demeurera auprès de ce bourreau admirable, jusqu'à la fin.
Elle restera dévouée au delà de la mort à celle qui prônait l'ivresse de n'obéir qu'à soi-même tout en se comportant en autocrate.
Hélène Vincent incarne cet être hors normes, aux dimensions mythiques avec une fougue absolument sidérante. Face à elle, Emilie Dequenne résiste, tout comme son personnage, cramponné à sa détermination d'être utile, sans pour autant abdiquer son autonomie morale.
Ce climat de tension pourrait sembler insupportable sans l'humour qui émaille le texte de bout en bout. La mise en scène de Didier Long rend le propos encore plus percutant et nous vivons les péripéties évoquées avec une fascination tout aussi admirative que celle à qui les récits s'adressent.
On assiste ici à un grand moment de théâtre servi par deux excellentes comédiennes. A voir ou revoir, bien évidemment.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

(photos : Lot)

Mon-Tibet.jpg

 

 

15:59 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.