Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2010

Fièvre de Wallace Shawn

fievre-ldd.jpgTHEATRE des MATHURINS

36, rue des Mathurins

75008 PARIS

M° Havre-Caumartin

Loc. 01 42 65 90 00

Pl. 32, 24, 20€

tous les jours (sf dim.lun) à 19h.

matinée dimanche à 17h.

Mise en scène : Lars Norén

avec Simona Maïcanescu


Mise en condition par la confrontation directe au texte de Wallace Shawn parlant de la torture. Ecran-lecture. Nous découvrons la comédienne au pied de la scène symboliquement puis elle y monte faussement intimidée, diction apparemment hésitante, personnage fragile dans un élégant petit manteau.
Son exploit ? Nous dire des choses terribles sur un ton frisant le primesautier.
Ce qui est arrivé à son personnage est peu banal. Une riche jeune femme - ce qui habituellement va de pair avec l'insouciance - va un jour, tout à fait par accident, plonger dans les écrits de Marx et elle va s'y accrocher. C'est déjà un exploit qui n'est pas à la portée de tout le monde ! De même que certains ont une révélation en lisant la Bible, sa rédemption à elle passera par le Capital.
Alors tout naturellement, elle décidera de vérifier la véracité de ces dires et bien entendu, elle ne sera pas déçue ! ...
Notre Candide au féminin entamera son périple et nous allons la suivre, l'approuver, nous indigner avec elle. Elle va pour nous, dénoncer l'inadmissible, ce que nous supportons chaque jour en feignant de ne rien voir, de ne rien entendre. Or ce texte qu'elle a elle-même traduit et adapté avant de venir nous le dire avec ses moyens à elle, faits de finesse et de subtilité, ce texte dans lequel l'humour est présent nous en dit plus que n'importe quel support médiatique censé nous informer de la triste réalité. Elle y inclut toute sa fragilité, toute son âme mais aussi sa fantaisie ce qui permet à l'insupportable d'être entendu. Le résultat est curieux, complètement atypique et au final le spectateur se demande comment il a pu vivre avant cette Fièvre révélatrice.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

fievre.jpg

 

 

 

23:23 Publié dans THEATRE | Lien permanent | Tags : monologue

Les commentaires sont fermés.