Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2009

Je vous entends penser de Elisabeth AMATO

visuel-Amato.jpg

THEATRE MOUFFETARD

73, rue Mouffetard

75005 PARIS

(M° Place Monge)

Loc. 01 43 31 11 99

Jeudi et vendredi à 19h.

Dimanche à 17h.30

Texte écrit et interprété par Elisabeth AMATO

Mise en scène : Alain SACHS.


Ceux qui se sont déplacés en espérant un monologue à tendance littéraire, vont sans doute (un temps) être déçus mais rassurez-vous, la comédienne saura bien vite les récupérer.

En revanche, tous les autres, ceux qui ont su préserver leur âme d'enfant repartiront ravis.
Elisabeth AMATO tombe du ciel en quelque sorte et en douceur. Sa démarche, sa voix empruntent ce côté soft destiné à rassurer les plus inquiets. Car ne nous leurrons pas, la magie, c'est inquiétant ! L'être humain n'aime pas ne pas comprendre. Fine mouche, la dame va faire croire à chacun que c'est lui qui a trouvé - sans savoir au juste comment - par enchantement, car c'est bien de cela dont il s'agit.

Bonne fée ou aimable sorcière, Elisabeth AMATO a (comme on dit) plus d'un tour dans son sac.

- Est-ce que quelqu'un sait siffler dans la salle ?

Vous avez déjà vu une comédienne demander cela ? Elle - si ! - et c'est en quelque sorte du détournement d'agressivité car ce bruit iconoclaste en ce lieu déclenchera la magie, mieux l'amour du public. Oh ! bien sûr, elle va choisir quelques cobayes parmi les plus proches spectateurs et nous ne saurons jamais s'il y eut complicité ou pas.
Peu importe du reste, seul le résultat compte et là, tous les tours réussissent. On en oublierait presque de s'interroger sur la somme de travail que tout cela a demandé tellement les choses paraissent faciles, inexplicables mais élégamment aisées.
Vous l'avez compris, ce spectacle à l'approche de Noël est idéal pour nous faire voir de scintillantes petites étoiles d'émerveillement, un peu à la façon de ces bandes dessinées dont le graphisme est tellement parlant que les bulles ne sont là que pour compléter ce qui est donné à voir.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

E.Amato.jpg

 

09:43 Publié dans THEATRE | Lien permanent | Tags : magie, prestidigitation, théâtre

Les commentaires sont fermés.