Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2009

La patience des buffles

patience-h.jpg

LA MANUFACTURE DES ABBESSES

7, rue Véron 75018 PARIS

M° Abbesses ou Blanche.

Loc. 01 42 33 42 03

Pl. 24€ & 13€

PROLONGATION JUSQU'AU 1er AVRIL 2010

du lundi au jeudi à 21h.

 

(photo : Sandra Raphaël)

d'après le recueil de nouvelles

"LA PATIENCE DES BUFFLES SOUS LA PLUIE"

de David Thomas

Adaptation et mise en scène : Julien Sibre

avec Marc Bottiau, Raphaël Cohen, Stéphanie Hédin, Sandra Valentin.


Vu sous l'angle de l'astrologie chinoise, le titre est carrément pléonastique mais cette pièce tombe à pic juste avant que l'année du Buffle ne soit terminée. (Clin d'oeil par conséquent.)

Deux couples vont et viennent sous nos yeux, animés par une habile mise en scène, sublimés par des lumières parfaitement mises au point.

Quant aux sentiments exprimés alors là ... c'est un régal !
Combien de fois avons nous au cours de notre vie formulé ce souhait immédiatement suivi d'un chapelet de situations possibles, la phrase débutant par,

- " j'aimerais ... j'aimerais ... "

Seulement voilà, pour obtenir il faut être deux et c'est là que les difficultés commencent. Il convient alors de conjuguer avec l'autre, de se mettre au diapason et parfois, le bât blesse car les ego ne fusionnent pas aussi facilement.


Vu de la salle, confortablement installé dans son fauteuil, les situations paraissent cocasses et même franchement délirantes mais si séduisants soient ils, essayez de vous mettre dans la peau des personnages et vous n'allez pas rire, (plus qu'eux en tout cas).  Nous, spectateurs toujours un peu voyeurs, toujours un peu sadiques, nous en donnons à coeur joie !


Drôlissime, la scène où l'un des partenaires se met en condition pour dire à l'autre ses quatre vérités mais va bien au contraire entendre les siennes.
Hilarante, cette autre scène où l'une des deux femmes récapitule ses amants un peu à la façon dont on comptabilise un stock de pulls pour l'hiver.


Où donc la pudeur masculine va t' elle se nicher ?
Avouez que se ceindre les reins d'une serviette pour enfiler un slip devant quelqu'un qui vous a déjà vu nu comme un ver ... il fallait y penser.

Ce sont ces petits riens qui font la vie d'un couple rendant l'autre attendrissant ou carrément insupportable au gré du stade d'évolution de la vie commune.


Ces deux couples de comédiens débordent d'énergie et de drôlerie inventive ce qui vous permettra de passer un excellent moment en leur compagnie et puis - au passage - cela vous rappellera tellement de choses ... Non ? Osez dire le contraire !


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

patience-buffles.jpg

 

11:00 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.