Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2009

Confidences à Allah de Saphia Azzeddine.

confid.Allah-1.jpg

Petit Montparnasse

31, rue de la Gaîté

75014 PARIS

(M° Gaîté ou Edgar Quinet)

Loc. 01 43 22 83 04

Pl. 29 & 17€

Du mardi au samedi à 18h.30

matinée le dimanche à 17h.30

 

Mise en scène, scénographie et lumières : Gérard Gélas

avec Alice Belaïdi.

Texte aux Editions Leo Scheer.

 

Le pouvoir appartient aux hommes mais le progrès social ne pourra venir que des femmes. Deux d'entre elles vont ici nous le prouver, l'auteur : Saphia Azzeddine et sa jeune et talentueuse interprète : Alice Belaïdi.
Il ne fallait pas avoir froid aux yeux pour écrire un tel texte et il faut une hardiesse sans pareille pour venir incarner sur scène ce personnage de très jeune femme que le sort a soumise à la tyrannie des hommes et qui va rester debout, libre malgré tout.
Jbara est une petite bergère issue d'une famille nombreuse, qui vit dans " ce trou du cul du monde " qu'est ce village situé au pied des montagnes du Maghreb.
Son sort est tellement précaire qu'elle peut tout naturellement se prostituer sans le savoir pour un yoghourt à la fraise ... Pour unique distraction, il y a ce car, plein de touristes dont elle attend le passage et puis un jour, une valise rose comme ses yoghourts va en tomber contenant (entre autres) 6 billets de 200 dollars. Une fortune qu'elle ne gardera pas longtemps car son destin est tout autre. Or, il fallait précisément qu'elle parte afin que son père ne puisse constater qu'elle est enceinte ... Elle accouchera dans un terrain vague abandonnant l'enfant aux bons soins d'Allah car il n'y avait pas d'autre solution.
Et puis, nous allons la suivre tout au long des péripéties de son existence, avec pour seul et muet interlocuteur, Allah toujours lui, auquel elle s'adresse en quasi permanence. Son sort n'est il pas entre ses mains ? Du moins en est-elle fermement convaincue.
La jeune comédienne capte le public avec une maîtrise étonnante qui nous laisse béats d'admiration. Certes, Gérard Gélas a réalisé ici une excellente direction d'acteur mais Alice Belaïdi présente un tel naturel que l'on aime croire que chez elle, tout ce à quoi nous assistons est inné. Il s'agit par conséquent, d'un exceptionnel moment de théâtre à ne surtout pas manquer !


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

Confid.A-2.jpg

15:12 Publié dans THEATRE | Lien permanent | Tags : monologue

Les commentaires sont fermés.