Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2009

Baby Doll de Tennessee Williams

aff.Baby.D.jpg

Théâtre de l'Atelier

1, Place Charles Dullin

75018 PARIS

(M° Anvers)

Loc. 01 46 06 49 24

Places de 7 à 39€

Du mardi au samedi à 21h.

Matinées samedi à 17h.30

& dimanche à 16h.

 

Version scénique : Pierre Laville

Mise en scène : Benoît Lavigne.

avec Mélanie Thierry, Xavier Gallais, Chick Ortega, Monique Chaumette, Théo Légitimus.

balançoire.B.D.jpg

Baby Doll, c'est ce que l'on nomme un rôle en or pour peu que la comédienne pressentie ait le physique adéquat et donne l'impression d'avoir le tempérament du personnage lequel est peut-être plus complexe qu'il n'y paraît ... Femme-enfant, volontiers écervelée mais manipulatrice (comme presque toutes les femmes diront certains).
Mariée très jeune à un homme beaucoup plus âgé qu'elle, il avait été convenu que la concrétisation dudit mariage ne se ferait pas avant qu'elle ait atteint l'âge de 20 ans et la date approche ... L'époux n'en peut plus d'attendre et l'espiègle ne pense qu'à se dérober. Avoir un mari vieux et riche, elle admettrait peut-être mais Archie  a tout de la désastreuse perspective d'avenir ...
Dans le but de rétablir la situation, il va commettre un acte aussi désespéré que condamnable et sa victime va se présenter sous les traits d'un jeune et beau voisin qui ne tardera pas à troubler l'épouse encore vierge.
Le climat est âpre, violent, sensuel illustrant parfaitement le registre de cet auteur américain, l'un des plus grands que nous connaissions sur le plan mondial.
Xavier Gallais, (Silva Vaccaro) excellent comme d'habitude fait preuve d'un charme fou et on se demande comment Baby Doll (Mélanie Thierry) pourrait lui résister !
Chick Ortega est parfait de rusticité et l'on apprécie (une fois de plus) Monique Chaumette touchante dans le rôle de Tante Rosa sans oublier bien entendu Théo Légitimus dont l'indéniable présence conforte la théorie selon laquelle, il n'y a pas de petits rôles au théâtre.
Scénographie et mise en scène collent parfaitement à la pièce que l'on retrouve dans cette nouvelle version scénique avec un plaisir constant.


Simone Alexandre
www.theatrateurs.com

Baby-Doll.jpg

 

 

17:54 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.