Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2009

L'inspecteur Whaff de Tom Stoppard

aff.Whaff.jpg

 

Théâtre TRISTAN BERNARD

64, rue du Rocher 75008 PARIS

(M° St-Lazare ou Villiers)

loc. 01 45 22 08 40

Pl. 20 à 34€

mercredi : 28/20/15€

du mardi au samedi à 21h.

matinée le samedi à 18h.

whaff-cartes.jpg

Texte français et mise en scène : Jean-Luc REVOL

avec Anne BOUVIER, Pierre DELADONCHAMPS, Jacques FONTANEL, Viviane MARCENARO, Valérie MOUREAUX, Jean-Luc REVOL, Eric THEOBALD, Elrik THOMAS.

Un titre aboyeur pour une histoire qui ne manque pas de mordant ...
Avant que l'action commence, le spectateur ne peut qu'admirer ce décor fignolé à l'extrême, juste avant de constater une présence insolite dans la baignoire située à l'avant-scène, côté cour. Nous ne tarderons pas à comprendre qu'il s'agit de critiques venus assister à la représentation et qui parlent d'eux, de leur carrière sans oublier les allusions à la vie privée.
Pour un peu on leur dirait : " chut ! parlez moins fort " (décidément, cette profession n'a aucun respect ! )
Théâtre dans le théâtre, la formule a fait ses preuves depuis longtemps.
La perspective d'assister à des situations en décrochage va peu à peu nous mettre en joie. Ainsi cette femme de ménage qui dit " allo " avant de décrocher le téléphone. Le spectateur va ensuite faire la navette entre l'action qui se déroule sur scène dans le style Agatha Christie revue et corrigée par ... et cette baignoire dans laquelle pataugent allègrement les deux critiques en goguette. Un surtout qui le premier, ne tardera pas à quitter la réalité pour plonger dans la fiction corps et âme ! La mise en scène de Jean-Luc Revol est d'une précision quasi chorégraphique avec pour base l'indispensable humour " so british. "
Une telle histoire ne se raconte pas bien entendu, impossible de déflorer le suspens ! Sachez toutefois que les comédiens - tous parfaits - s'en donnent à coeur joie et par voie de conséquence, nous aussi, ravis de découvrir ces situations insolites, de nous laisser surprendre par elles alors que le thème promettait un classique du genre. Il est tellement rare à notre époque d'être surpris ...


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

Whaff.complet.jpg

07:49 Publié dans THEATRE | Lien permanent | Tags : suspens, pièce policière

Les commentaires sont fermés.