Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2008

Mauvaise journée demain de Dorothy Parker

GUICHET MONTPARNASSE

D.Parker.jpg

15 Rue du Maine 75014 PARIS

M° Gaité.

Loc. 01 43 27 88 61

Pl. 18 & 13€

2 spectacles dans la même soirée : 26€

Du mercredi au samedi à 20h.30

(sauf les 24, 25, 31 décembre & 1er janvier

jusqu'au : 10 janvier 2009.

par la Compagnie des Epices,

mise en scène : Alain PRIOUL

avec Laurence GUATARBES et Yves BUCHIN.

couple-parker-3.jpg

Dorothy Parker avait parait-il, l'imagination du malheur dont elle cultivait la tendance jusqu'au génie ... mais Dotty possédait avant tout le regard implacable de ceux qui épinglent à la seconde, les petits travers de tout un chacun.
D'évidence, la classe sociale dans laquelle voguent les personnages est aisée. Tous ne sont pas riches certes mais du moins sont ils invités et contraints de ce fait à afficher un certain standing, leur principale activité consistant à se faire voir (sous le meilleur jour possible, bien entendu). On passe alors son temps à grignoter mais surtout à boire et médire du voisin. Madame Légion a des idées sur tout et les exprime haut et fort, ce qui risque de devenir scabreux quand elle a trop bu.
Car cette clinquante société bourgeoise cramponnée à ses prérogatives se pique d'intellectualisme. Il convient donc d'exprimer son opinion, afin que tout le monde sache ce qu'il convient de penser sur l'émancipation sexuelle des femmes par exemple, sur les arabes et les noirs également ... tout cela entre quelques coupes de champagne et un nombre à peu près équivalent de mesures de charleston.
Afin de composer ce spectacle, les trois recueils de nouvelles écrites par Dorothy Parker, à savoir : " La vie à deux " - " Comme une valse " et " Mauvaise journée demain " ont été examinés à la loupe jusqu'au résultat final.
Pour seul décor, un paravent, des ombres chinoises et quelques mannequins censés figurer les autres personnages ... Vous savez, ces figurants que l'on croise lors des réceptions ?
Laurence Guatarbes et Yves Buchin se démènent en ces salons comme diables en bénitier. Non pas que leur présence soit incongrue, loin de là mais disons qu'ils créent parfois quelques remous, à l"instar de ces mouvements circulaires des poignets que la comédienne a judicieusement mis au point afin d'évoquer une situation quand celle-ci échappe à une description plus précise.
La pièce est gaie, enlevée, une belle complicité se devine entre ces deux là.
Bref, on passe un moment agréable et à en juger par les réactions du public, les thèmes abordés ne sont pas complètement passés de mode !


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

couple-parker-4.jpg

 

 

21:21 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.