Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2008

Les folies amoureuses de Jean-François Regnard.

VINGTIEME THEATRE

aff.folies.jpg

7, Rue des Plâtrières 75020 PARIS

Métro : Ménilmontant.

Loc. 01 43 66 01 13

Tarifs : 22€ - 17 & 12€.

Du mercredi au samedi à 21h.30

Matinée le dimanche à 17h.30

Du : 5 Septembre au 26 Octobre 2008.

Mise en scène : Pascal ZELCER.

avec : Frédéric CHEVAUX (Eraste) - Benjamin GUILLARD (Crispin) - Lara NEUMANN (Agathe) - Laurent RICHARD (Albert) - Anne SAUBOST (Lisette)

Monter une pièce du rarissime Jean-François Regnard, en y incluant des clins d'oeils musicaux actuels appartenant au répertoire anglo-saxon, cela pouvait ressembler à une gageure dont Pascal Zelcer s'est acquitté avec maestria.
L'instant de surprise passé, on découvre que les comédiens disent ce texte classique de façon irréprochable avec en plus, cette touche d'humour voire de dérision qui leur est demandée. C'est par conséquent, du très, très beau travail !
L'expression qui consiste à dire que l'on a dépoussiéré un texte n'a pas ici lieu d'être puisque nous avons en permanence un pied dans le passé (Les folies amoureuses écrites en 1704 appartenant plus au siècle précédent qu'à ce 18ème naissant) et l'autre pied résolument dans notre époque ce qui évite tout décalage.
Certes, les filles actuelles risquent peu d'être mariées à un barbon contre leur gré, mais tout est fait pour nous présenter la situation de façon plausible.
Albert a de par son accoutrement et son maintien une vague ressemblance avec Jean-Marie Bigard mais rassurez vous, son langage est plus châtié ...  (Regnard oblige !)
Agathe descend tout droit d'un Rubbens pléthorique. Son visage est charmant et sa voix ravissante. On comprend donc qu'elle fasse battre les coeurs.
Lisette et son côté dame Pernelle en puissance a de l'énergie et néanmoins le coeur sensible ...
Quant à Eraste et Crispin, bien que de condition différente, ils font l'un et l'autre des prétendants tout-à-fait acceptables.
Les rebondissements vont bon train en toute joyeuseté et l'on est ravis d'entendre des alexandrins si rondement menés. Neurones et zygomatiques n'ont ici absolument pas à rougir, réciproquement ... A voir et même revoir pour le plaisir.


Simone Alexandre.
www.theatrauteurs.com

folies-am.3.jpg

 

16:12 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.