Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2008

Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht.

Théâtre Artistic Athévains
45 bis rue Richard Lenoir 75011 Paris
(M° Voltaire)
Tél. 01 43 56 38 32
Pl. 30€ - TR. 15 & 20€
-26 ans : 10€

Mardi à 20h. Mercredi & jeudi à 19h.
Vendredi & samedi à 20h.30
Dimanche à 16h.

Traduction : Benno Besson et Geneviève Serreau
Musique : Paul Dessau.
Mise en scène : Anne Marie Lazarini.

avec Sylvie Herbert, Judith d'Aleazzo, Bruno Andrieux,
Cédric Colas, David Fernandez, Hervé Fontaine, Claude Guedj, Frédérique Lazarini, Maximilien Neujahr, Michel Ouimet,
Marc Schapira, Tommaso Simioni.

création : Les Athévains

Difficile, il est vrai de succéder à Nada Strancar dans Mère Courage et ceux qui l'on vue (j'en suis) ne sont pas près de l'oublier. Il y a également les enregistrements de Germaine Montéro mais en ce cas, on ne jouerait plus rien allez vous dire ... Il convient donc de replacer la pièce dans le contexte qui nous est proposé. Anne Marie Lazarini a voulu pour le décor, une dominante de blanc afin d' évoquer cette Guerre de Trente Ans dont les mauvaises langues diront qu'elle l'a confondue avec la retraite de Russie laquelle a du paraître bien longue à ceux qui en sont revenus ...
Anne Fierling interprète son personnage en force, silhouette massive, visage nu mais à la guerre comme à la guerre, n'est-ce-pas et puis cette fameuse " distanciation brechtienne " n'a t'elle pas été remise en cause par l'auteur lui même à la fin de sa vie ? Certains l'ont affirmé.
Tout repose sur les épaules de cette femme d'exception qui mène sa carriole comme un chef d'entreprise, ne reculant devant rien pour poursuivre son activité.
Elle trouve cette guerre abominable certes, comme tout le monde mais redoute encore plus la paix et son cortège de misère.
La guerre va lui prendre ses deux garçons issus de pères différents (en voyant celui qu'elle surnomme Petit-Suisse, il est difficile d'en douter) et elle a auprès d'elle cette fille, muette qu'elle incite à s'enlaidir pour ne pas éveiller la convoitise des soldats. Il arrivera ... ce qui devait logiquement arriver et mère Courage restera seule avec sa carriole qu'elle devra tirer seule jusqu'au bout de la guerre.
L'engagement politique de Brecht est connu de tous et ce thème tombe à point nommé pour nous aider à réfléchir en fonction de tout ce qui se passe dans le monde actuel.

Simone Alexandre
Theatrauteurs.com

14:39 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.