Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2008

LE PLAN B de Andrew Payne

STUDIO des CHAMPS ELYSEES
15 avenue Montaigne 75008 PARIS
(M° Alma-Marceau)
Loc. 01 53 23 99 19
www.comediedeschampselysees.com
Pl. 36/30 & 10€ pr les -26ans.

Du mardi au samedi à 21h.
matinée les samedi & dimanche à 16h.30


fd1216b90c86d00948cf516b6132ef0f.jpg

Adaptation : Vanessa Chouraqui et Robert Plagnol

Mise en scène : Michel Fagadau assisté de Juliette Moltes
avec Aura Atika, Robert Plagnol, Natacha Régnier, Thomas Chabrol.

Rapports ambigus, conflictuels entre deux couples ...
Craig (Thomas Chabrol) est un mari violent, nettement alcoolique qui passe son temps à humilier Sarah (Aure Atika) laquelle supporte la situation grâce à l'emprise qu'elle exerce sur Tom (Robert Plagnol) ami d'enfance de son époux, en un évident phénomène de compensation.
Annie (Natacha Régnier) est l'actuelle petite amie de Tom, fille naïve à l'admiration maladive et que bien entendu Sarah ne pense qu'à évincer.
Nous allons passer d'un appartement à l'autre afin de les voir vivre ensemble ou par couples, les drogues en vigueur étant le vin qui coule à flot et la coke qui peu à peu rend Tom complètement fou. Jalousie, domination incluant une forme de sadisme sont au rendez-vous.
Le climat est bien évidemment intense et le jeu des comédiens va crescendo.
La mise en scène de Michel Fagadau est calquée sur l'affiche, mosaïque de personnages qui vont et viennent au rythme d'un rock déjanté.
Car les comédiens jouent les déménageurs entre chaque tableau afin d'éviter bien sûr ces noirs qui n'auraient pas manqué de ralentir l'action mais ces déplacements ont pour fâcheuse conséquence de nous rappeler que nous sommes spectateurs alors même que l'histoire de ces personnages nous impliquait de plus en plus. Dommage ...
A une exception près (je ne dirai pas laquelle), les comédiens sont parfaits dans leur rôle respectif. La pièce est bien évidemment à voir et apprécier à plus d'un titre.

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

15:20 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.