Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2008

L' Ingénu, d'après Voltaire.

Vingtième-Théâtre
7, rue des Plâtrières 75020 Paris
M° Ménilmontant

Loc. 01 43 66 01 13
Pl. 22€ TR 12 & 17€

Du mercredi au samedi à 21h.30
dimanche à 17h.30

jusqu'au 2 mars 2008

01411dfacd63a08e2b6273dd412dd547.jpg
photo : Gérard Homburger.

Adaptation de Jean Cosmos.
Mise en scène : Arnaud Denis

avec Jean-Pierre Leroux, Jacques Ciron, Monique Morisi, Géraldine Azuelos, Arnaud Denis, Jonathan Bizet, Alexandre Guanse, Denis Laustriat, Stéphane Peyran, Romane Portail, Sébastien Tonnet, Geoffrey Veraghaenne.

L'homme sincère fait immanquablement figure d' ingénu en un monde qui n'est ni l'un ni l'autre ... Après le Siècle des Lumières vient celui de l'obscurantisme puisqu'il est dit que chaque chose ici-bas, engendre son contraire.
Arnaud Denis a eu l'heureuse idée de raviver à notre esprit ce texte oublié peut-être par certains et que d'autres découvriront. L'adaptation est signée Jean Cosmos ce qui constitue un indéniable garant de qualité. La génération-radio se souvient encore de ses dramatiques à l'origine de maintes carrières. L'attrait des planches passait souvent alors par les ondes hertziennes.
Mais arrivons au spectacle.
Jean-Pierre Leroux nous gratifie d'une entrée fracassante et jouera le rôle de fil conducteur tout au long de la pièce pour au détour d'une situation devenir à son tour personnage.
C'est ainsi que metteur en scène d'un théâtre dans le théâtre, puis " didascalien " il passera de l'état d'évêque à celui de janséniste. Autant dire, un exploit ! ...
Le décor est sobre mais ingénieux, les costumes agréables à voir et les comédiens tout à fait à l'aise dans leur peau d'emprunt.
On ne serait pas chez Voltaire si l'ironie n'était présente, la société d'alors en fera donc les frais sans oublier l'église, bien entendu.
L' Ingénu en sa qualité d'être neuf, non encore corrompu par la ville et la Cour sera le garant du bon sens et de l'honnêteté morale.
Arnaud Denis tout comme son personnage de Huron apprend vite et bien, collectionnant les spectacles avec bonheur.
Ne pouvant citer tout le monde tout en souhaitant ne pas faire de jaloux, je voudrais toutefois souligner les prestations de Monique Morisi qui est la malicieuse Crédule de Kerkabon ainsi que Sébastien Tonnet lequel se distingue par une suite de personnages dont le plus réussi m'a semblé être l'officier anglais. Que les autres se rassurent car ils contribuent pleinement au succès de la pièce.
Au moment des applaudissements, les rappels sont bien là pour le confirmer.

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

16:25 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.