Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2007

GOOD CANARY de Zach HELM

COMEDIA
4, bd de Strasbourg
75010 PARIS
(M° Strasbourg-St-Denis)
Loc. 01 42 38 22 22
www.theatrecomedia.com

Du mardi au vendredi à 20h.30
samedi à 17h.30 & 21h.
dimanche à 17h.30

Pl. de 15 à 48€

ae338497ceb4ca22a682a45df9707799.jpg

Adaptation de Lulu et Michael SADLER
Mise en scène de : John MALKOVICH

Sur une seule et même affiche, John Malkovich (pour la mise en scène) Cristiana Réali, Vincent Elbaz j'en passe et des meilleurs, comment ne pas aller voir la pièce sur les chapeaux de roues puisque cela se nomme à juste titre, l' évênement de la rentrée.
L'action se situe à New-York durant les années 80.
Jacques est très amoureux d' Annie son imprévisible compagne. Pour l'heure ils sont censés prendre leur petit déjeuner à la terrasse du café du coin et Annie lit son avenir dans sa chaussure ... Le reste du temps elle fait le ménage à une allure supersonique tout en se gavant de petites gelules. Le plus difficile étant de nettoyer ces vitres dont la superficie change à mesure qu'on en approche !
Jacques écrit des livres tout à fait dans l'air du temps avec le dosage nécessaire de sexualité destiné à booster la vente. Précisément, son copain Charlie lui a ménagé une rencontre très importante pour l'avenir or, il vaudrait peut-être mieux qu'il vienne seul au rendez-vous ...
Nous allons pénétrer dans le milieu new-yorkais de l'édition mais partout sur la planète les situations ne sont elles pas identiques quand l'argent est en jeu parmi ceux qui se considèrent comme l'élite intellectuelle ?
Annie shootée à mort fera figure de grenade dégoupillée (une fois de plus) tandis que Jacques témoignera d'une patience quasi inexplicable.
Nous découvrirons plus tard la vérité.
John Malkovich met en scène les comédiens avec une précision chorégraphique.
Les interprètes nous offrent une large palette de sentiments. José Paul dans le rôle de Mulholland fait preuve d'une belle humanité alors qu'on le croyait cyniquement irrécupérable lors de la première rencontre.
Les personnages créés par Zach Helm ont la particularité de se révéler humains quand on les croit immergés dans la superficialité.
Une mention spéciale à ces décors virtuels qui se mettent en place grâce aux projections. Quant au canari, il m'a semblé qu'il était très sensible aux bravos ...

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

17:15 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.