Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2007

L' un dans l'autre de Marc Fayet

PETIT THEATRE de PARIS
15, rue Blanche
75009 PARIS
(M° Trinité)
www.theatredeparis.com

Loc. 01 42 80 01 81
Pl. 35/27 € - 26 ans 10 €

Du mardi au samedi à 21h.
matinées le samedi à 17h.
dimanche à 15h.

6807fa8cd1fdccab92ac97a88992adef.jpg

Mise en scène : JOSE PAUL & STEPHANE COTTIN
avec : EVELYNE DANDRY, LISA MARTINO, GERARD LOUSSINE, MARC FAYET, THIERRY HECKENDORN.

Décor : Appartement très neutre (pour ne pas dire pire), un buffet repeint présenté par dérision comme un meuble chinois, des tableaux vaguement inspirés du cubisme et des fauteuils qui ont fait leur temps. " Pas Empire mais de pire en pire " ironiseront successivement les deux hommes. C'est une blague de famille !
Arrivée d'un jeune couple - Lui, feint la désinvolture tandis qu'Elle, hésite à se dégager de la porte puis refusera même de s'asseoir.
Sur le prétendu vaisselier chinois maquillé en buffet normand, une photo le représentant, lui (ou son jumeau ?) à l'époque de la première communion. " erreur de jeunesse " raillera t' il. Un peu dérouté notre séducteur ... Face au comportement de la visiteuse, on le serait à moins, il est vrai. Ayant suggéré un tour du propriétaire, ils vont disparaître en direction de la chambre. Espoir, peut-être ? ...
Seconde arrivée d'un couple, nettement plus âgé qui revient d' une "couillonnerie de spectacle". Les répliques seront parfois calquées sur celles des deux précédents. Mêmes causes, mêmes effets. On comprend qu'il s'agit du père, guère plus triomphant que le fils. En réalité, ces deux là se connaissent depuis 30 ans mais les aléas de la vie ont fait que ...
Pour tout duo (accordé ou non) une intervention extérieure a valeur de fausse note et précisément un voisin ne cesse de s'immiscer, pire de s'incruster !
L' attention du spectateur va rebondir en permanence, passant d'un couple à l'autre, du présent au passé car ici le temps est éclaté. Peu à peu et grâce à ce voisin encombrant, nous saurons tout de chacun. Marc Fayet se joue du tragique comme un gosse qui utiliserait une corde à sauter afin que le temps passe ... Nous sommes un peu déroutés par ce puzzle qu'il nous faut bien reconstituer en nous disant au final que sa construction est sacrément habile !
Les comédiens sont tous irréprochables et prouvent que l'on peut rire de situations bancales, exactement comme dans la vie.

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

14:15 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.