Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2007

Ils habitent la Goutte d' Or de Laurence Février

Théâtre du Lucernaire
53, rue Notre Dame des Champs
75006 PARIS
(M° N.D. des Champs)
Loc. 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

TP 30€ TR 20€ (séniors)
Tr 15€ (-26ans, chômeurs)

Du mardi au samedi à 21h.

00ae9dbba62b353193cd8dff53b48708.jpg

avec Laurence FEVRIER, Martine MAXIMIN, Charlie NELSON.

La Chapelle - Goutte d' Or - quartiers d' urgence !
Ici comme ailleurs, les gens cohabitent de plus ou moins bon gré mais ne se rencontrent pas. Qui donc alors pourrait assurer la liaison sinon une politique qui fonctionne à l'affectif ?
Château Rouge, le marché : " une zone de non droit où l'on vend au noir du produit pour se blanchir la peau " ...
Le ton est donné, le périmètre situé. Trois personnages vont faire office de conteurs, véhiculant tour à tour un vécu, celui qui a fait d'eux ce qu'ils sont.
Tout d'abord, l'indigène, la parigote, celle qui à force de volonté a réussi à faire son trou - oh, bien modeste - dans la jungle politicienne mais elle a l'âme chevillée au corps et revendique haut et fort ses convictions. Présence, expérience, autorité, Laurence Février symbolise tout cela. Elle va donc nous exposer son programme durant 30 mn et de digression en digression nous racontera ce que fut sa vie avant d'en arriver là.
Martine Maximin lui succèdera, le sac soudé à l'épaule comme si c'était son seul et unique bien, comme si elle n'était arrivée qu'avec cet ultime atout, sa réserve à oxygène en quelque sorte quand elle a plongé en ce monde dit moderne.
Notre réfugiée politique pense que le " bonheur, c'est la maison après le travail." Mais comment avoir une maison, quand on n'a pas de travail ? ... Elle a tout vécu, tout vu depuis qu'elle est ici et cette femme que l'on devine pétrie de bon sens reste lucide. La société actuelle se caractérise trop souvent pas son manque de repères, cette amoralité qui n'est que la conséquence d'un désarroi profond. Elle - sait parfaitement ce qui est bien ou mal. Comment approuver ce viol perpétré par 10 sénégalais, par exemple ?...
En lui succédant le baroudeur-libraire (Charlie Nelson) fournira une tentative de réponse : " ici, les africains prennent nos défauts, pas nos qualités " C'est qu'il l'a connait bien lui, l'Afrique pour l'avoir parcourue en tous sens. Il demeure aussi convaincu que seule la laïcité peut permettre aux individus d'où qu'ils viennent de bien raisonner et de rester dignes. On ne pose pas son baluchon sur les terres de Louise Michel par hasard et l'expérience lui a appris que la mémoire était toujours romanesque.
Ils ont chacun ouvert leur parenthèse, résumant le monde et se livrant un peu, chemin faisant.
Les spectateurs se diront en sortant du théâtre, qu'ils ne croiseront plus personne sans se poser de questions, au moins pour quelques temps ...

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

16:45 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.