Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2007

LES 3 JEANNE (nouveau spectacle)

GAITE MONTPARNASSE
26, rue de la Gaité
75014 PARIS
(M° Gaité)
Loc. 01 43 20 60 56
www.gaite.com
Pl. 32/25/20€

Du mardi au samedi à 21h.30
Matinée le dimanche à 16h.

Jusqu'au 8 septembre 2007.

Comédie de Dominique Cozette et Eliane Boéri.
Mise en scène : TILLY

e8109726fb7222fdeac63379e7e812e0.jpg

photo : Régis Durand de Girard.
avec Eliane BOERI, Ariane DUBILLARD, Marthe-Hélène RAULIN.

Aïe ! aïe ! aïe ! ...
Non, ce ne sont pas les rhumatismes qui me chagrinent mais le fait que n'ayant entendu que des louanges du précédent spectacle écrit et mis en scène par Tilly il y a déjà 20 ans ... force est de reconnaître que décidément, rien ni personne ne s'arrange " avec le temps."
Pour ce nouveau spectacle Tilly a accepté de mettre en scène ces autres 3 Jeanne et le texte est le résultat de la collaboration pour le moins laborieuse de Dominique Cozette et Eliane Boéri.
Ariane Dubillard n'a visiblement pas l'âge du rôle, alors que diable est-elle allée faire en cette galère ?
Marthe-Hélène Raulin n'est pas dénuée de charme; en revanche, je préfère ne pas parler d'Eliane Boéri qui en rajoute alors qu'il n'est nullement besoin.
Sans être tabou comme l'affirme l'une d'elles, le sujet est scabreux et il eut fallu le traiter avec un savant dosage de subtilité et d'humour, ce qui n'est malheureusement pas le cas.
Bref, c'est lourd, très, très lourd, (limite vulgaire) et tout ce qui est évoqué ne peut que déclencher notre consternation.
Oh ! certes, il se trouvera toujours dans la salle quelques inconditionnels pour réagir en s'esclaffant, même aux moments les moins drôles, ne serait-ce que parce qu'ils sont venus pour cela.
L'auto-dérision est un périlleux exercice qui, mal mené aggrave la situation en empruntant la trajectoire du boomerang. Je ne pense pas que c'était l'objectif de la démarche. Un peu tristounet, non ? ...

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

16:50 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.